Christa Deguchi, vice-championne du monde et future olympienne

Christa Deguchi, vice-championne du monde et future olympienne
Christa Deguchi, vice-championne du monde et future olympienne

Et un seul judoka canadien peut représenter le pays aux Jeux de Paris.

Si l’on s’attendait à une finale entre Deguchi et Klimkait chez les moins de 57 kg, l’issue a été scellée lors des demi-finales. La victoire de Deguchi contre la Japonaise Momo Tamaoki, combinée à la défaite de Klimkait contre la Sud-Coréenne Mimi Huh, ont confirmé le ticket olympique de Deguchi.

Jusqu’au 23 mai, Radio-Canada Sports présente les mondiaux de judo en direct d’Abu Dhabi, aux Émirats arabes unis.

Philippe Crépeau et Jean-Philippe Éthier commenteront la finale. Les autres séances seront diffusées sans commentaires.

Plus tard, Deguchi a perdu en finale contre Mimi, tandis que Klimkait a remporté son combat pour la médaille de bronze contre l’Israélienne Timna Nelson Levy.

kg; ce sera Christa aux Jeux”,,”texte”:”L’annonce officielle sera faite dans les prochaines semaines [le 27 juin, par Judo Canada], mais on connaît l’identité de la personne qui représentera le Canada chez les moins de 57kg; ce sera Christa aux Jeux”}}”>L’annonce officielle sera faite dans les prochaines semaines [le 27 juin, par Judo Canada], mais on connaît l’identité de la personne qui représentera le Canada chez les moins de 57 kg; ce sera Christa aux Jeuxa admis Antoine Valois-Fortier, entraîneur de l’équipe nationale, contacté par Radio-Canada Sports.

Je suis déçu de ne pas avoir décroché l’or, mais tellement soulagé de me qualifier pour les Jeuxa expliqué le Canado-Japonais à plusieurs médias sur place.

Quand je me préparais pour Tokyo, j’étais vraiment nerveux, a admis Deguchi. Je ne voulais pas répéter la même erreur cette fois et [lundi]Je n’ai pas pensé à l’enjeu, je me suis concentré sur la qualité de mes combats.

Pourtant, en demi-finale, Deguchi a revécu un scénario vécu avant les Jeux de Tokyo : celui d’affronter la Japonaise Momo Tamaoki, celle qui l’avait battue dans le dernier carré des championnats du monde 2021 et privée de place aux JO.

C’est assez similaire à ce qui s’est passé en 2021, avec le même adversaire que je connais très bien, a rappelé Deguchi. Il y a eu un traumatisme à ce moment-là, mais j’ai essayé de ne pas trop y penser. Ne penser à rien. Juste au combat.

Après cette victoire, ainsi que la confirmation de sa qualification olympique, Deguchi a avoué que les émotions ont pris le dessus.

Il m’a félicité, j’ai réalisé que j’allais à Paris, a dit Deguchi à propos de Valois-Fortier. Je ne pensais pas que j’allais pleurer [aujourd’hui]mais j’ai pleuré, c’était un moment intense, des émotions que je n’avais jamais ressenties.

Toutes ces émotions, combinées à un combat épuisant de plus de 12 minutes en finale, expliquent l’épuisement éprouvé par Deguchi à la fin.

Le joueur principal a perdu après avoir écopé d’un troisième penalty, après plus de huit minutes de prolongation. Elle remporte donc la médaille d’argent, après avoir décroché l’or l’année dernière à Doha, au Qatar.

Si je n’ai pas eu l’or, il y a une raison, j’ai essayé de me remobiliser, a-t-elle expliqué, mais je suis fatiguée, j’ai besoin de me reposer.

Son entraîneur approuve lorsque Radio-Canada Sports lui demande ce que Deguchi devrait faire pour sa préparation olympique.

La première chose qu’elle doit faire est de faire une petite pause, répond son entraîneur en souriant, pour se remettre physiquement et mentalement des montagnes russes d’émotions des deux dernières années. Puis on revient à la préparation.

La déception de Klimkait

La situation est aussi déchirante pour Valois-Fortier : c’est l’euphorie pour l’un de ses protégés et la déception pour l’autre.

Je vous avoue que j’ai eu du mal à regarder ça, ayant vu tous les efforts et connaissant le talent de cet athlète, c’était difficile. Cruel est le mot, sans aucun doute.

Antoine Valois-Fortier tente de réconforter Jessica Klimkait après sa défaite en demi-finale aux Championnats du monde à Doha. Photo : FIJ / Tamara Kulumbegashvili

Victime d’un waza-ari dès 40 secondes de son duel en demi-finale, Klimkait a tenté de prendre l’avantage sur sa rivale, en vain. À six secondes de la fin du combat, l’Ontarienne a fondu en larmes, voyant disparaître sa qualification pour ses deuxièmes Jeux olympiques.

Parfois, en essayant de trouver les mots justes, on se perd. On lui a donné le temps de digérer tout ça, a déclaré Valois-Fortier. J’ai été très impressionné par sa force de caractère, je n’ai pas vu ça souvent, mais elle a décidé, toute seule, de passer sa journée et de finir la tête haute.

Klimkait repartira d’Abou Dhabi avec le bronze, une quatrième médaille consécutive aux mondiaux, après son titre en 2021, ainsi que ses 3èmes places les deux années suivantes.

Jessica Klimkait lors de son combat pour la médaille de bronze.Photo : FIJ

Aux Jeux de Tokyo en 2021, Klimkait a remporté la médaille de bronze.

Chez les hommes, le Canadien Arthur Margelidon (-73 kg) a été défait dès son deuxième combat par le Japonais Tatsuki Ishihara.

De son côté, Julien Frascadore (-66 kg) a baissé pavillon dès son premier choc, face au Français Daikii Bouba.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Un adolescent poignardé au-dessus d’une chicane à vélo à Montréal-Nord
NEXT Pontarlier. Quelques idées de sorties dans le Haut-Doubs pour le week-end du 1er et 2 juin