Le dictionnaire des amoureux de Moselle : CRUE – .

Le dictionnaire des amoureux de Moselle : CRUE – .
Le dictionnaire des amoureux de Moselle : CRUE – .

Chaque matin, Nicolas Turon rend hommage à son département avec un texte drôle, tendre et complice, en forme de déclaration d’amour à la Moselle. Il choisit un emblème appartenant à l’histoire ou à l’actualité et le traite de manière décalée.

Difficile de parler d’autre chose que des inondations qui ont frappé la Moselle le week-end dernier. Les frontaliers étaient à peine rentrés chez eux pour le week-end, prêts à se coucher, que la Moselle, la Sarre et les deux Nied se sont levées.

Le péril hydrique est insidieux, car soudain, et terriblement vicieux.

Une première raie dans le ciel, quelques grosses gouttes sur le toit, comme le tac tac des pointes des petits rats dans l’opéra, et puis, en un éclair, le déluge, un courant d’air d’enfer, il pleut en une nuit ceci qu’il doit pleuvoir dans un mois. Les rivières débordent, les vagues sont incontrôlables, le courant charrie boue et immondices. Noah n’a pas eu le temps d’accoster. De toute façon, il aurait laissé les cafards et les bourdons sur terre pour de futures victimes.

Chaos fluides et courbes liquides perturbent les lignes droites imposées par l’homme à la nature : routes, bâtiments, pylônes, ponts et digues. L’eau est un ennemi redoutable, capable de s’infiltrer partout et de s’épanouir sous différents costumes : benne, cascade comme goutte à goutte, flaque d’eau, humidité, moisissure… L’eau dégât, se noie, détrempe, s’use, et face à la catastrophe, le Mosellan vit une multitude d’émotions. : peur, panique, tristesse, puis résignation irrémédiable. Il retient ses larmes, car pleurer ne ferait que gonfler un peu plus les rivières.

Une fois cru et tout est fait.

Un désespoir.

Une misère…

#Français

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Guillaume Larrivé renonce, Céline Bähr sera candidate aux élections législatives dans la première circonscription de l’Yonne
NEXT “C’est très très violent”, après la dissolution, les attachés parlementaires des députés d’Indre-et-Loire dans le flou