Trois morts dans une collision de bateau à Bobs Lake : « C’est tellement triste »

Trois personnes sont mortes et cinq autres ont été blessées dans une collision en bateau qui a secoué la petite communauté de Bobs Lake, en Ontario.

Selon la Police provinciale de l’Ontario (OPP), deux femmes âgées de 21 et 22 ans, ainsi qu’un homme de 23 ans ont perdu la vie dans la collision entre deux bateaux.

Cinq autres personnes ont été transportées à l’Hôpital général de Kingston pour soigner diverses blessures. Ils sont âgés de 21 à 44 ans. Un avion d’Ornge a transporté l’une d’entre elles en raison de l’étendue de ses blessures.

” C’est tellement triste. C’est un long week-end. C’est censé être des moments heureux […] C’est très triste”, dit Anna McMillanqui vit depuis cinq ans à Bobs Lake, à environ une heure et demie de route au sud-ouest d’Ottawa.

Ouvrir en mode plein écran

Bobs Lake est situé à environ une heure et demie de route au sud-ouest d’Ottawa.

Photo : Radio-Canada

L’accident s’est produit dans le secteur de Buck Bay, peu après 21 h 30. La police a indiqué qu’il impliquait un bateau de pêche et un bateau à moteur.

Comme d’autres résidents et vacanciers des environs, Mme. McMillan soupçonnait que « quelque chose de tragique » s’était produit lorsqu’elle entendit de nombreuses sirènes puis aperçut de nombreux feux clignotants.

“C’est effrayant. Il y avait de plus en plus d’ambulances, de policiers, de pompiers volontaires. Je n’en avais jamais vu autant de ma vie », explique-t-elle.

Elle et son compagnon ont reconnu l’un des bateaux impliqués dans la collision, un bateau qui passait régulièrement sur le lac.

Son chauffeur est même passé devant leur maison vers 20 heures samedi soir, souligne Anna McMillan. « Il a klaxonné puis nous a salués », raconte-t-elle.

Ouvrir en mode plein écran

La tragédie s’est déroulée à Bobs Lake, à une heure et demie de route au sud-ouest d’Ottawa.

Photo : Radio-Canada / Camille Kasisi-Monet

Un porte-parole du OPP a qualifié la collision de « situation horrible ». “Il y avait encore du monde dans l’eau lorsque les premières équipes d’urgence sont arrivées sur place”, a déclaré Bill Dickson dans une vidéo diffusée par la police.

L’ampleur du drame a nécessité l’intervention des policiers de nombreux détachements de la OPPles pompiers des services d’incendie du comté de Centre-Frontenac et de Frontenac Sud et une équipe canine du OPP. Un escadron de sauvetage de l’Aviation royale canadienne de la base militaire de Trenton a également été appelée à donner un coup de main.

Tous ces intervenants ont immédiatement aidé à « sortir les gens de l’eau et à les ramener en toute sécurité à terre », a déclaré Bill Dickson à Radio-Canada.

“Tragiquement, nous avons immédiatement trouvé deux personnes décédées et une troisième personne a été retrouvée morte peu de temps après dans l’eau”, a-t-il expliqué.

Ouvrir en mode plein écran

Bill Dickson, porte-parole de la Police provinciale de l’Ontario (OPP).

Photo : Radio-Canada / Camille Kasisi-Monet

Déterminer les circonstances du drame

Selon lui, le OPP a reçu plusieurs appels de personnes impliquées dans cette collision et d’autres qui « auraient pu être témoins ». Son unité des collisions mènera l’enquête conjointement avec le Bureau du coroner en chef de l’Ontario.

Ils comptent notamment rencontrer des résidents de chalets proches du lieu du drame afin d’en déterminer les circonstances exactes.

OPP n’a pas été en mesure de préciser le nombre exact de personnes qui se trouvaient à bord des deux bateaux au moment de la collision.

“Plusieurs personnes ont été examinées sur place par les ambulanciers et n’ont pas eu besoin d’être transportées à l’hôpital”, a indiqué le communiqué. Bill Dickson.

Une camionnette aux couleurs de la Police provinciale de l'Ontario

Ouvrir en mode plein écran

L’Unité des collisions de la Police provinciale de l’Ontario dirigera l’enquête le Bureau du coroner en chef de l’Ontario.

Photo : Radio-Canada / Camille Kasisi-Monet

Semaine de la sécurité nautique

Cette collision mortelle survient lors de la Semaine de la sécurité nautique qui se déroule du 18 au 24 mai. OPP rappelle aux plaisanciers l’importance de respecter les différentes règles de base, dont le port d’un gilet de sauvetage et la participation à un cours de navigation.

À ce sujet, le directeur général de la Société de sauvetage, Raynald Hawkins, rappelle que « neuf fois sur dix à travers le pays, des gens ne portaient pas ou ne portaient pas correctement leur gilet de flottaison au moment d’un incident nautique ».

« Organisez-vous pour porter votre veste de flottaison, c’est ce qui fera la différence entre une anecdote à raconter plutôt qu’un drame à faire vivre à vos proches », dit-il.

Navigation difficile le soir

De son côté, l’instructeur de voile Craig Hamilton souligne que marcher sur l’eau après le coucher du soleil augmente les risques pour la sécurité. « La nuit, il est beaucoup plus difficile de distinguer les images », constate-t-il.

« Les plaisanciers doivent comprendre qu’ils sont non seulement responsables de leur propre vie, mais aussi de celle des autres », ajoute M. Hamilton.

Avec les informations de Camille Kasisi-Monet, Amadou Barry ainsi qu’Isabel Harder et Natalia Goodwin de CBC News

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV La société Ontex va lâcher près de 500 personnes en Belgique
NEXT l’assemblée générale du SDE s’est tenue à Saint-Nicolas-de-la-Grave