TEMPS SUPPLÉMENTAIRE Martigues – Nîmes Olympique vu en détail

TEMPS SUPPLÉMENTAIRE Martigues – Nîmes Olympique vu en détail
TEMPS SUPPLÉMENTAIRE Martigues – Nîmes Olympique vu en détail

Chaque jour après un match du Nîmes Olympique, Objectif Gard vous propose de revenir sur la rencontre passée. Focus sur ce qu’il faut retenir après la défaite 1-0 à Martigues pour le dernier match de la saison.

L’analyse:

Elles ont donné envie aux Antonins de vivre la même chose, ces images de liesse et de communion populaire au stade Francis-Turcan pour célébrer le retour de Martigues en Ligue 2. Cette saison, les supporters des Crocos ont dû se contenter de célébrer leur maintien. Pourquoi pas l’année prochaine ? En tout cas l’écart n’était pas si grand hier soir. Et avec un peu plus de rapidité d’exécution et d’envie, les Nîmois auraient pu gâcher la fête avec quelques occasions de se faire les dents et surtout le coup franc lointain de Picouleau, repoussé par Aymes, qui a fait frissonner les tribunes sur la fin. Du jeu. «Petits seniors», c’est ainsi qu’Adil Hermach a décrit ses joueurs qui n’avaient plus rien à espérer lors de ce dernier match. Sauf pour conserver la dixième place, qu’ils perdent finalement face à Orléans. Le Nîmes Olympique termine donc la saison 2023/2024, à la 11ème place du National. Pas de quoi se réjouir, passons à la saison prochaine !

The Key Croc : le Mexique, le patron du monde

Comme souvent cette saison, Jonathan Mexico a été le meilleur joueur nîmois lors de cette rencontre. En tout cas le plus en vue, celui qui a réussi à bien faire, notamment en première période. Capable de franchir les lignes, ballon aux pieds pour amener le danger offensivement. Des passes intéressantes et la capacité de prendre des risques, même du gauche. Ensuite, comme ses coéquipiers, il est tombé dans un faux rythme en deuxième période. C’est un homme fort pour la saison prochaine sur lequel le futur entraîneur pourra certainement s’appuyer. De ce match qui ne restera pas dans l’histoire, on retiendra la prestation plutôt correcte de Fabrice Ondoa, qui a sans doute disputé son dernier match sous le maillot nîmois.

Les notes :

Ondoa 6

Caméra 5

Lambahez 5

Pavillon 5

Diallo 5

Sacko 5

Mexique 6

Doukansy 5

Thoumin 4 puis Mendy 5

Khalid 4 puis Mbemba 5

Mbina 6

La déclaration:

« C’est une saison frustrante. Nous avions largement la marge pour faire bien mieux en termes de qualité. Quand je vois les équipes qui arrivent, je me dis qu’on n’a pas grand chose à leur envier. Nous devons accepter qu’il y a des étapes de reconstruction avant de réussir. C’est le bilan du directeur sportif Sébastien Larcier à la fin de cette saison qui, au terme de son contrat, espère continuer au club et s’inscrire durablement avec pour priorité : conserver Adil Hermach comme entraîneur de l’équipe première. « Je veux rester mais est-ce que je sais comment et pour combien de temps ? Si je dois vendre un projet aux joueurs, merci de me dire de combien de temps il me reste. Mon envie première est de vivre une aventure avec Adil, ça se passe bien sur le plan humain. » Concernant les ambitions pour la saison prochaine et la possibilité d’avoir une équipe compétitive, l’intéressé s’est montré clair sur d’éventuels moyens financiers supplémentaires pour recruter. « Je n’y crois pas, j’espère qu’un jour cela pourra arriver. Il va falloir être intelligent, travailler dur comme nous l’avons fait cette année. Tout n’a pas été payant mais en tout cas il y a de bonnes surprises, il faut continuer dans cette dynamique. Contrairement aux joueurs, le directeur sportif ne part pas en vacances avec plusieurs dossiers à régler : son cas personnel avant tout, l’avenir de l’entraîneur, du staff, de certains joueurs comme Mbemba et Paradowski et le recrutement. Il y a du pain sur une planche de bois !

Revivez le match en audio :

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV la composition probable des Bleus avec Saliba et Rabiot
NEXT leur adolescent de 15 ans est porté disparu depuis une semaine à Lévis