L’Entente Sud Haute-Marne pour prolonger le plaisir en huitièmes de finale du championnat de France R2

L’Entente Sud Haute-Marne pour prolonger le plaisir en huitièmes de finale du championnat de France R2
L’Entente Sud Haute-Marne pour prolonger le plaisir en huitièmes de finale du championnat de France R2

Ce dimanche 19 mai, à 15 heures, à Saint-Pierre-lès-Nemours, l’Entente Sud Haute-Marne affronte, en 16e finale, Alforville, avec l’envie de prolonger l’aventure du championnat de France pour une autre manche.

Où s’arrêtera l’Entente Sud Haute-Marne ? Victorieux dimanche dernier à Vesoul, le Sud Haut-Marnais affronte, ce dimanche 19 mai, à 15 heures, sur le terrain de Saint-Pierre-lès-Nemours (Seine-et-Marne), Alfortville, en 16e finale du championnat de France Régional 2. L’objectif pour les troupes de Jacques Rachet et Aurélien Vendeur est simple, à savoir prolonger l’aventure d’au moins un tour supplémentaire.

Si la saison des coéquipiers de Pierre Labrune s’est déjà révélée plus que réussie avec la montée en Régionale 1, le titre de champion du Grand Est de R2 et une qualification en 16e finale du championnat, les joueurs de l’Entente Sud Haute-Marne ont toujours faim de victoires et feront tout pour surmonter l’obstacle parisien, comme le souligne Jacques Rachet, l’entraîneur des avants. « Nous allons affronter une équipe d’Alfortville qui a un style de jeu complètement différent de celui de Vesoul, basé sur le déplacement et la vitesse de déplacement. Le match devrait être moins frontal que dimanche dernier. »

Ce n’est pas pour déplaire aux Chaumonto-Langrois qui aiment jouer au large. Jacques Rachet s’attend à ce qu’Alfortville donne du fil à retordre à ses joueurs. « Cette équipe du Val-de-Marne, qui a terminé première de son groupe Régional 2 en Ile-de-France, est un très gros morceau. A chaque tour, le niveau monte d’un cran. Nous allons essayer de faire mieux que de concourir dimanche. »

Changements dans le groupe Entente

Par rapport au dernier match face à Vesoul, les entraîneurs de l’Entente vont procéder à quelques changements, comme le confie Jacques Rachet. « Il y a quelques joueurs blessés et absents pour raisons professionnelles. Dans ce championnat de France, avec Aurélien (Vendeur), nous souhaitons impliquer le plus de monde possible. D’ailleurs, nous n’avons pas réussi à faire entrer tout le monde. Notre force cette saison, c’est d’avoir pu compter sur une trentaine de joueurs et du coup, nous n’avons pas lâché un seul match. Nous avons les armes pour rivaliser avec Alfortville, même si nous sommes conscients qu’il va falloir hausser le niveau par rapport à notre dernier match contre Vesoul. »

Auteurs d’une saison déjà exceptionnelle, les Chaumonto-Langrois ne veulent pas s’arrêter en 16e final, histoire de démontrer, s’il le fallait, que le ballon ovale a sa place en Haute-Marne.

Romain Randoing

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Les grandes familles politiques belges sont-elles sur le point d’exploser ? (Décryptage) – .
NEXT Pontarlier. Quelques idées de sorties dans le Haut-Doubs pour le week-end du 1er et 2 juin