trois hommes interpellés après le vol de quatre véhicules de société à Bléré

trois hommes interpellés après le vol de quatre véhicules de société à Bléré
trois hommes interpellés après le vol de quatre véhicules de société à Bléré

Fin de parcours pour Carlos Da Cunha Vaz. Absent à l’audience du 28 mars 2024, il a été condamné à quatre ans de prison (1) pour son implication dans vingt-sept cambriolages et deux escroqueries en Indre-et-Loire. Un mandat d’arrêt avait été émis contre lui.

Jugé selon la procédure de comparution immédiate, le jeune homme de 24 ans s’est présenté vendredi 17 mai 2024 au tribunal judiciaire de Tours, accompagné de deux coaccusés. Ils sont accusés d’avoir recelé quatre véhicules volés – deux Peugeot 308, un Peugeot Boxer et un Peugeot Expert – dans la nuit du 11 au 12 mai, au préjudice d’une entreprise de Bléré.

Véhicules trouvés grâce à la géolocalisation

Les voleurs sont entrés dans le commerce pour voler les clés du véhicule. Aucune trace d’effraction n’a été constatée par les enquêteurs de la gendarmerie. Grâce à la géolocalisation d’un des fourgons, ils suivent la trace de Diogo P., résidant à Chédigny.

La perquisition a permis de découvrir l’une des Peugeot 308 ainsi qu’une tablette numérique et un ordinateur, biens volés la nuit même dans les locaux de l’entreprise. L’autre fourgon, le Peugeot Boxer, a été retrouvé, faussement immatriculé, à Luzillé. Ses clés seront saisies lors de la perquisition au domicile de Carlos Da Cunha Vaz.

L’identification de ce dernier conduit au beau-père de Diogo P., un quinquagénaire à qui Carlos Da Cunha Vaz aurait vendu le Peugeot Boxer.

Les trois hommes ont demandé du temps pour préparer leur défense. Leur procès a été reporté au 19 juin. D’ici là, Carlos Da Cunha Vaz est placé en détention provisoire afin de « garantir la représentation devant les tribunaux » et de « empêcher toute répétition des faits » (2). Ses deux coaccusés ont obtenu un placement sous contrôle judiciaire.

(1) Seize mois d’une suspension probatoire antérieure avaient également été révoqués.

(2) Il doit d’ailleurs déjà purger sa peine de mars 2024.

#Français

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV De nombreuses têtes d’affiche au théâtre de Roanne la saison prochaine
NEXT Déchelette vit avec son prix