La fuite de Mohamed Amra cache-t-elle réellement un enlèvement ? – .

La fuite de Mohamed Amra cache-t-elle réellement un enlèvement ? – .
La fuite de Mohamed Amra cache-t-elle réellement un enlèvement ? – .

C’est une musique un peu envoûtante qui, petit à petit, est devenue entêtante : et si Mohamed Amra ne s’était pas vraiment échappé ? Et si l’homme le plus recherché de France était, en réalité, victime d’un enlèvement dans le cadre, par exemple, d’un règlement de comptes ? Son avocat, Me Hugues Vigier, a été l’un des premiers à évoquer cette possibilité, au lendemain de l’attaque meurtrière du convoi pénitentiaire. Se disant “abasourdi” par cette affaire, il a confié, sur BFM, avoir “du mal à imaginer que ce garçon puisse être impliqué”. Et le conseil d’évoquer la possibilité « que nous soyons venus le chercher non pas pour le libérer mais pour le mettre à disposition et peut-être lui faire payer ce que nous supposons qu’il aurait commis ».

Quelque 350 policiers sont actuellement mobilisés pour tenter de retrouver le détenu et le commando qui ont mené cette attaque aussi détaillée que violente. « Toutes les enquêtes ont été suspendues pour avancer sur ce dossier prioritaire », assure une Source policière. A ce stade des investigations, aucune piste n’est écartée. Toutefois, plusieurs sources bien informées se montrent très sceptiques quant à l’hypothèse d’un « kidnapping ». « Difficile à croire », « un peu tiré par les cheveux », « on n’est pas à Hollywood », répondent-ils tour à tour. “Sur le fond, cela ne change rien aux investigations mais c’est vrai que c’est un scénario moins probable”, poursuit une Source proche de l’enquête.

Un criminel chevronné

Pour étayer l’hypothèse d’un enlèvement, certains s’appuient sur des images de vidéosurveillance : Mohamed Amra semble mettre un peu de temps à sortir du fourgon. Près d’une minute et 40 secondes s’écoulent avant qu’apparaisse sa silhouette, tout de noir vêtue, avec des baskets blanches aux pieds. En réalité, en regardant les images de plus près, un agresseur tente à plusieurs reprises d’ouvrir le véhicule. En vain. Un surveillant, sous le coup d’une arme automatique, finira par ouvrir la porte. Qu’en est-il également de sa tentative d’évasion quelques jours plus tôt ? Mohamed Amra avait commencé à scier les barreaux de sa cellule et venait d’être placé à l’isolement. Les plus sceptiques ont remis en cause cette tentative alors même qu’une opération d’envergure se préparait ; d’autres y ont vu un signe de sa détermination.

Si plusieurs sources policières avouent avoir été surprises par une telle opération visant à libérer Mohamed Amra, elles appellent à ne pas minimiser son profil. Sans être un « baron » du trafic de drogue, il est décrit comme « un commanditaire », en lien étroit avec les trafiquants de drogue marseillais. A tout juste 30 ans, la Rouennaise surnommée « la Mouche » a déjà été condamnée à treize reprises pour des délits divers, principalement des vols et des violences. Mais c’est l’actualité qui laisse penser à la dangerosité de son profil. Mohamed Amra est mis en examen – entre autres – pour tentative d’assassinat à Rouen et assassinat en bande organisée, séquestration et séquestration à Marseille.

Certes, Mohamed Amra n’était pas un « détenu particulièrement notable » (DPS) mais sa sécurité avait récemment été revue à la hausse, a indiqué le soir même le procureur de Paris. Deux agents supplémentaires – en plus des trois requis – ont été déployés lors de ce transfert. Tous étaient armés. Des précautions qui n’étaient malheureusement pas suffisantes.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Un policier mis en examen pour « faux » devant le tribunal correctionnel des Hauts-de-Seine – Libération
NEXT Pontarlier. Quelques idées de sorties dans le Haut-Doubs pour le week-end du 1er et 2 juin