Conner Rousseau comparaîtra devant le tribunal le lendemain des élections

Conner Rousseau comparaîtra devant le tribunal le lendemain des élections
Conner Rousseau comparaîtra devant le tribunal le lendemain des élections

LL’ancien président du parti socialiste flamand Conner Rousseau sera jugé pour ses propos contre la communauté rom. Bien que le parquet ait jugé qu’il n’était pas nécessaire que le socialiste flamand soit jugé devant un tribunal, une asbl bruxelloise l’a convoqué. Le procès débutera le 10 juin, au lendemain des élections, rapporte Les dernières nouvelles Vendredi. Il risque un an de prison.

M. Rousseau confirme dans les médias flamands qu’il comparaîtra au tribunal correctionnel de Termonde à 8h30 le lundi suivant les élections. “Je suis un peu surpris, mais tout le monde a le droit d’être en colère et d’intenter une action en justice.”

L’accusation a jugé qu’un procès n’était pas nécessaire suite aux propos qu’il avait tenus dans un café en septembre dernier, et a imputé l’affaire à l’abus d’alcool. Le ministère public avait pourtant imposé plusieurs mesures à l’ancien président du parti socialiste flamand : il a ainsi été contraint de suivre une thérapie pour prendre conscience du poids de ses paroles, de visiter la caserne Dossin à Malines et de dialoguer avec la communauté. ROM.

L’asbl bruxelloise Kham, qui avait porté plainte et avait été reconnue comme « partie lésée », s’est retirée de la procédure de médiation en mars car elle n’avait pas accès au dossier.

M. Rousseau n’ayant pas complété le processus de médiation, le procureur pourrait décider de clore le dossier ou de poursuivre la procédure devant les tribunaux. Aucune décision n’ayant été prise, l’asbl Kham a directement poursuivi M. Rousseau.

Lire aussi
Élections 2024 : le retour de Conner Rousseau cinq mois après son départ pour propos racistes

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

NEXT Pontarlier. Quelques idées de sorties dans le Haut-Doubs pour le week-end du 1er et 2 juin