La Ville de Genève propose d’octroyer 500’000 francs à l’UNRWA

La Ville de Genève propose d’octroyer 500’000 francs à l’UNRWA
La Ville de Genève propose d’octroyer 500’000 francs à l’UNRWA

Le Conseil d’administration de la Ville de Genève souhaite soutenir l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés palestiniens (UNRWA). Il soumettra un projet de résolution au Conseil municipal afin de lui accorder une aide exceptionnelle de 500 000 francs.

En tant que principale organisation humanitaire dans la bande de Gaza, l’UNRWA est l’épine dorsale des opérations d’aide là-bas, gérant des abris, distribuant de la nourriture, fournissant des soins de santé primaires et coordonnant la logistique des livraisons humanitaires (archives).

CLÉ DE VOÛTE

Par ce geste, les autorités de la Ville souhaitent réitérer la nécessité d’accorder des moyens suffisants à l’un des seuls acteurs encore en mesure d’apporter une aide substantielle aux populations locales. Et de rappeler dans un communiqué publié jeudi que le financement de l’UNRWA a été largement menacé ces derniers mois.

En tant que principale organisation humanitaire dans la bande de Gaza, l’UNRWA est l’épine dorsale de l’opération d’aide là-bas, gérant des abris, distribuant de la nourriture, fournissant des soins de santé primaires et coordonnant la logistique des livraisons humanitaires. Son action est d’autant plus cruciale au moment où la situation humanitaire dans la bande de Gaza continue de se dégrader de manière inquiétante, soulignent les autorités.

Au-delà de la question humanitaire, le Conseil d’administration s’alarme également de la polarisation extrême qui affecte les sociétés en raison de l’aggravation de la situation sur le terrain. Ce problème ne peut que s’intensifier tant qu’une désescalade du conflit n’est pas amorcée, estime-t-il.

Début mai, la Suisse a finalement décidé de payer 10 millions pour cette agence, après des mois de polémique. La somme, destinée exclusivement à Gaza, couvrira la période d’avril à décembre 2024. Une deuxième décision sera prise cette année concernant un nouveau versement de 10 millions.

L’UNRWA est dans la tourmente depuis les accusations d’Israël visant l’agence et certains de ses employés, accusés de soutien direct au Hamas lors des attentats sanglants du 7 octobre. Différents pays donateurs avaient suspendu leurs contributions à l’UNRWA en janvier en raison de ces accusations. Beaucoup d’entre eux ont depuis repris leurs paiements.

nt, ats

#Suisse

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV OCCITANIE Le festival Total Festum revient dans le Gard
NEXT Le Canada étend la citoyenneté par le « droit du sang »