Revirement à Trois-Ponts, le directeur critiqué revient à la rentrée du 26 août : « C’est un malentendu »

Revirement à Trois-Ponts, le directeur critiqué revient à la rentrée du 26 août : « C’est un malentendu »
Revirement à Trois-Ponts, le directeur critiqué revient à la rentrée du 26 août : « C’est un malentendu »

Selon nos informations, le directeur critiqué de l’école municipale de Trois-Ponts revient à la rentrée le 26 août. Ce mardi 21 mai à partir de 8 heures, l’association des parents d’élèves des écoles de Trois-Ponts et Basse-Bodeux manifester devant la mairie. “Nous pensions que nous allions être en paix, que les enfants allaient être en paix. Au-delà de la colère, il y a l’incompréhension», indique Nathalie Demanet, présidente de l’association des parents. “C’est une décision inattendue. On pensait qu’elle allait faire preuve d’humanité et ne pas revenir, mais non« .

En effet, toutes les parties concernées attendent un jugement. “Si on l’attend 2 ans, elle peut encore être là tout ce temps», ajoute Nathalie Demanet. Son retour menace les écoles municipales de Trois-Ponts. “De nombreux parents envisagent de désinscrire leurs enfants des écoles sous sa direction« .

D’abord loin, puis retour

Souvenez-vous : il y a plusieurs semaines, nous vous parlions de l’affaire qui opposait de nombreux parents d’élèves de l’école municipale de Trois-Ponts au directeur de l’école. Accusée notamment de ne pas écouter les étudiants et d’avoir d’importants problèmes relationnels avec eux, Claudine Lejeune, initialement licenciée, a repris ses fonctions début février.

Le Conseil d’État l’avait réintégrée administrativement, mais le conflit persistait, les parents des élèves fréquentant l’établissement demandant son départ définitif. Pour satisfaire les parents, la commune décide de la remplacer.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV L’OMS lance un appel pour recevoir sept milliards sur quatre ans
NEXT ce club de football créé par un prêtre fêtera ses 60 ans