La Nation huronne-wendat disposera de 149 millions de dollars et de la possibilité d’agrandir son territoire

La Nation huronne-wendat disposera de 149 millions de dollars et de la possibilité d’agrandir son territoire
La Nation huronne-wendat disposera de 149 millions de dollars et de la possibilité d’agrandir son territoire

Le gouvernement du Canada et la Nation huronne-wendat ont conclu une entente concernant la revendication relative à la réserve Rockmont illégalement cédée.

Ottawa s’engage à verser une compensation de 149 millions de dollars à la nation, en plus d’offrir la possibilité d’acquérir jusqu’à 9 600 acres (environ 38,85 kilomètres carrés) de terrain de gré à gré. c’est-à-dire des personnes prêtes à vendre leur propriété et à demander que cette terre soit mise de côté comme réserve» ont annoncé dans un communiqué conjoint la Nation Huronne-Wendat et le ministère fédéral des Relations Couronne-Autochtones.

La réserve Rockmont est une ancienne terre de réserve de plus de 9 000 acres, 9 600 acres pour être précis, selon le site officiel de Wendake. Il est situé dans l’actuel MRC de Portneuf, à 80 km au nord de Québec.

Ce terrain a été cédé illégalement en 1904, vendu pour 7 501 $.

Avec la perte de ces terres, les membres de la Nation Huronne-Wendat ont perdu des opportunités économiques liées à la foresterie, à la chasse et à la pêche, ainsi que de l’espace pour pratiquer des activités traditionnelles sur les terres.indique le communiqué.

En cédant, le gouvernement du Canada a rompu les promesses faites à la nation, et le règlement d’aujourd’hui représente un engagement renouvelé à respecter nos obligations.

Toujours dans un communiqué, le grand chef de la Nation huronne-wendat, Rémy Vincent, s’est dit ravi de cette entente de règlement. Il en a même fait l’une de ses plus grandes réalisations de grand leader, lui qui ne se présentera pas à ce poste aux élections d’octobre prochain.

[Cette somme importante] nous permettra d’assurer la pérennité de la Nation et des services offerts à notre population.

Une citation de Rémy Vincent, grand chef de la Nation huronne-wendat

Rémy Vincent dit également apprécier grandement la possibilité d’ajouter des terres de réserve contigu ou non à Wendake, un secteur appréciable compte tenu des enjeux spatiaux de notre communauté.

Rémy Vincent, grand chef de la Nation huronne-wendat (Photo d’archive)

Photo : Radio-Canada / Marika Wheeler

Le ministre des Relations Couronne-Autochtones, Gary Anandasangaree, partage cet enthousiasme et estime que cet accord permet à Ottawa de poursuivre le chemin de la réconciliation.

Ce règlement contribue à réparer les préjudices passés et crée de nouvelles opportunités pour un avenir meilleur, alors que nous continuons d’avancer ensemble dans un esprit de respect et de partenariat.

Lisez et écoutez également :

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Gagnant du défi OSEntreprendre : inspection responsable
NEXT Européennes : Bardella lance le compte à rebours vers une victoire annoncée à Perpignan : Actualités