La Mission Old Brewery lance une grande campagne

Le %%%6646683131100%%% lance une grande campagne de financement visant à récolter 50 millions de dollars d’ici 2028. Sous la signature Briser le cycle de l’itinérancecette offensive publicitaire, imaginée par %%%6646683131103%%%, s’inscrit dans le nouveau positionnement stratégique de l’organisation, qui cherche à innover et à proposer des solutions durables pour mettre fin à l’itinérance.

« Alors que le sans-abrisme connaît une augmentation fulgurante, nous lançons la campagne de collecte de fonds la plus ambitieuse de notre histoire », explique Marie Pier Therriendirecteur des communications et du marketing chez %%%6646683131799%%%. Si autrefois, un repas chaud et un lit pour la nuit semblaient être la solution au sans-abrisme, on sait aujourd’hui qu’il en faut bien plus pour accompagner quelqu’un dans sa démarche de réaffiliation sociale. Pour y parvenir, nous devons investir massivement dans nos programmes de relogement et de prévention, et nous avons besoin de la générosité de la communauté montréalaise pour y parvenir.

Les fonds récoltés permettront au %%%6646683131799%%% de continuer à proposer des solutions innovantes en réponse à la crise de l’itinérance, conformément à son plan stratégique 2023-2028.

Marteau une mission à trois volets
En plus de recueillir des dons, la campagne vise à distinguer l’organisme des autres entités œuvrant dans le domaine de l’itinérance à Montréal, en ciblant particulièrement les gens d’affaires, essentiels à l’atteinte de l’objectif de financement. a donc développé une approche créative centrée sur la communication de marque plutôt que sur de simples mécaniques publicitaires. Le logo a été utilisé comme outil de sensibilisation dans toutes les exécutions visuelles de la campagne.

« La plupart des messages commencent donc par le logo et le nom OLD BREWERY pour que le nom de l’organisation devienne mémorable », explique Simon Beaudrydirecteur créatif et co-fondateur de . Le mot « Mission » a également été retiré de la communication pour ne conserver que « OLD BREWERY », le mot le plus distinctif de la marque associé à cette institution montréalaise depuis 135 ans.

Les couleurs de la marque ont été utilisées pour illuminer le logo, symbolisant la mission ultime : reloger les personnes en situation d’itinérance.

« Dans les vidéos, le logo sert également de cadre pour démontrer les 3 axes d’intervention de l’organisme pour briser le cycle de l’itinérance : prévention, urgence et relogement », ajoute Catherine Martellinidesigner-éditeur et co-fondateur de l’atelier créatif.

A la radio, un effet sonore a été conçu pour renforcer la signature Briser le cycle de l’itinérance. Les messages de cette grande campagne de financement seront diffusés jusqu’en 2028, aux côtés d’autres campagnes de financement ponctuelles pour l’organisme.

La plateforme est déployée à Montréal à la télévision sur RDI et CTV, sur les ondes de Cogeco, dans l’écosystème de -, EngageFront et du Globe and Mail, dans -+ et sur les réseaux sociaux. Par ailleurs, une immense affiche a été installée sur la façade nord d’un des bâtiments %%%6646683131799%%% pour renforcer l’association entre la marque et son lieu emblématique.

%3Dclipboard%26utm_medium%3Dtext%26utm_campaign%3Dsocial_sharing



gif 1
gif 2
gif 3
gif 4
MOB4

Crédits:
Annonceur

%%%6646683131799%%% – Marie-Pier Therrien, Ève Leclair, James Hugues
Atelier de création :
Idéation : – Simon Beaudry et Catherine Martellini
Direction créative, direction artistique, conception, production : Simon Beaudry
Stratégie : Pierre Bernard Dow-Blanchet
Rédaction : Catherine Martellini
Adaptation anglaise : Kurt Chaboyer
Direction photo, photos, retouches, colorations : Martin Laporte
Animation : Jean-François Clermont
Infographies numériques et imprimées : Steve Desmarais
Studio de son, mixage son, repiquage et distribution : Reservoir Audio
Placement média et stratégie
Médialliance

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Conditions jugées inhumaines à la prison jurassienne de Porrentruy – rts.ch
NEXT Randonnée, balade en famille… Deux sites en Provence-Alpes-Côte d’Azur parmi les « destinations oubliées » à redécouvrir