inauguration d’un pont clé pour atténuer les fractures urbaines

Une passerelle piétonne de 300 mètres de long enjambant la ligne ferroviaire Gare du Nord a été inaugurée jeudi à Saint-Denis, œuvre symbolique des métamorphoses urbaines que vit actuellement la Seine-Saint-Denis. Tout en lignes de fuite épurées, avec une dominante de tons blancs ou gris, le passage urbain Pleyel s’étend au-dessus de 48 voies ferrées et fait la jonction entre la gare Saint-Denis-Pleyel, futur nœud du Grand Paris Express, et le quartier d’affaires de Landy. .

« S’il est un projet qui incarne plus que d’autres le nécessaire lien urbain, c’est bien cette traversée urbaine Pleyel. Nous avions deux morceaux de ville séparés par des voies ferrées.a accueilli le maire PS Mathieu Hanotin lors de l’inauguration en présence de nombreux élus locaux et franciliens, ainsi que des ministres des Transports et des Sports.

20 000 personnes par jour

D’un coût total de 250 millions d’euros hors taxes, cette passerelle devrait être empruntée par 20 000 personnes par jour. Si le pont n’a pas été conçu pour les Jeux olympiques, il devrait néanmoins voir passer cet été près de 25 % des spectateurs du Stade de France et du Centre aquatique olympique, accompagné de la ligne 14 qui desservira la station Stade de France à partir de juin. Saint-Denis-Pleyel.

La structure en forme de Y supporte deux vastes nefs métalliques ajourées, décorées de plantes vertes, ainsi que des tribunes pour s’asseoir avec vue sur tout le nord de Paris. « Le grand sujet était de créer un morceau de ville (…). C’est un espace qui a vocation à être occupé, comme lorsqu’on crée un lieu dans une ville.a expliqué Gildas Maguer, directeur général de Plaine Commune Développement.

D’ici 2026, l’ouvrage sera bordé d’un autre pont destiné aux vélos, bus et voitures, pour atteindre une largeur totale de 42 mètres. La traversée urbaine évite un détour de 1,5 km entre les deux quartiers qu’elle relie. Territoire à l’urbanisme fracturé hérité de sa période industrielle, la Seine-Saint-Denis est engagée depuis vingt-cinq ans dans une phase de revitalisation urbaine de longue haleine.

Les projets de foncier et d’infrastructures s’y multiplient pour apporter une cohérence urbaine à un territoire hétérogène. Dans le cadre des travaux olympiques, plusieurs ponts et passerelles au-dessus d’autoroutes ou de voies navigables ont vu le jour dans le département le plus pauvre de France métropolitaine.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Championnat du monde de hockey | John Tavares donne la victoire au Canada en prolongation contre l’Autriche
NEXT La politique de vitalité nocturne suscite certaines réserves