un agent de sécurité poursuivi pour harcèlement sexuel d’un collègue

un agent de sécurité poursuivi pour harcèlement sexuel d’un collègue
Descriptive text here

En février 2023, les gendarmes de Châtillon-sur-Indre ont reçu une plainte d’une femme qui faisait état de harcèlement sexuel dans le cadre de son travail. Il s’agit de propos inappropriés et répétés tenus à de nombreuses reprises par un collègue.

L’accusé, agent de sécurité dans un supermarché près de Châtillon-sur-Indre, était, mercredi 15 mai 2024, devant les juges de Castelroussins. A la barre, il nie tous les faits à l’exception possible “d’une phrase que j’aurais pu dire, mais qui n’était pas destinée à Madame”, elle-même, agent de sécurité dans la même entreprise. En effet, selon le prévenu, “c’est des représailles”, suivre une histoire ” vol [qu’il a] dénoncée, elle a perdu sa carte professionnelle ».

D’après M.e Jérémy Schuletzki, partie civile, sa « le client porte encore les cicatrices de cette période ». « Les propos qui lui ont été adressés provenaient d’un homme au comportement intolérableil dénonce. Par son champ lexical fleuri, il a atteint la dignité de mon client et aujourd’hui, sa stratégie est de tout nier. Cela n’est pas admissible, même si l’infraction est grave. »

Remarques inappropriées sur le corps des femmes

Le procureur de la République est allé dans ce sens, évoquant des propos « propos humiliants, dégradants et inappropriés sur le corps des femmes ». Quant à la théorie des représailles, “ça n’a pas vraiment de sens, puisque trois témoignages soutiennent le contraire”.

Sur le banc de la défense, Me Aurélie Carré a souligné le fait que « De nombreux autres témoignages n’ont pas confirmé les propos de l’accusateur. Une femme assure que cela ne lui est jamais arrivé, un homme évoque une bonne ambiance générale… » D’après elle, « Lorsque la plaignante ne travaillait pas, il lui arrivait de se présenter au quartier général de sécurité du magasin, sachant que la personne qui la mettait en cause était là. Cette plainte doit être sérieusement mise en doute. » L’affaire était réservée jusqu’au mercredi 29 mai 2024.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Une famille de Mouscron témoigne après le retour chaotique de vacances à Punta Cana avec TUI
NEXT l’engagement pionnier de la famille Bourgeois