Langues et climat pour démarrer la saison à La Bergerie à Moutier-d’Ahun dans la Creuse

Le paysagiste Alain Freytet donnera une conférence le vendredi 17 mai à La Bergerie. L’espace culturel Moutier-d’Ahun a profité des quelques dégagements pour ouvrir à nouveau ses portes et démarrer sa saison 2024.

Une saison qui démarre fort autour de la question du climat, avec une soirée intitulée « Langues : climat ». Guy Cathelot, le maire de Moutier-d’Ahun, et Stéphanie Retière-Secret, directrice adjointe du Frac-Artothèque, sont venus entourer Daniel Aucouturier, le président, et les membres de la Société des Amis de Moutier-d’Ahun pour l’occasion.

Des expositions

Alors pourquoi ce langage pluriel ? Ces retrouvailles ont été organisées en trois temps : l’exposition permanente d’artistes autour du thème du climat, une exposition temporaire du paysagiste Alain Freytet sur son travail à Brouage, un marais de Charente-Maritime, puis une exposition « en mouvement », jusqu’au mois de mai. 20, proposé par le Frac-Artothèque et la FACLim, avec le concours du Fonds régional d’art contemporain Nouvelle-Aquitaine et les œuvres des Amis de la Bergerie, au nom intrigant de « Climat : le primitif comme résilience ».

Désormais commissaire indépendante, Hélène Dantic a imaginé cette exposition inédite : « Notre climat est hors de contrôle, nous sommes tous anxieux, il y a une urgence absolue et nous savons que tout cela est le résultat de nos activités, pour nous petits humains, sur notre planète. Alors je me suis demandé quand il fallait remonter dans l’histoire de notre humanité pour trouver un moment où nous ne faisions pas de mal à notre planète ? » C’est un régime à la mode, le régime « paléo », ou manger comme les chasseurs-cueilleurs, bannissant les aliments transformés, qui inspire ce voyage primitif.

Aborder le climat de manière positive

Son discours est positif puisqu’il s’agit davantage de remettre en question une solution que de décrire le chaos qui nous menace.

Alain Freytet appelle également à aborder la question climatique sous un angle moins catastrophique, seul moyen selon lui d’espérer un début : « Quand on pensait climat il y a 20 ans, c’était les climats équatoriaux, la fraîcheur de l’hiver, etc. Aujourd’hui, qui dit climat, dit perturbation, catastrophe, chaos, tempête… Alors comment sortir de cette angoisse climatique ? Plusieurs choses sont guidées par l’approche paysagère. C’est d’abord voir la beauté. Dites-vous que la mer est mauvaise, qu’elle va monter, que la forêt ici est en dépression, qu’elle va décliner, et surmontera ce constat. Quelle est la situation et que faire ? Voir le beau nous remet dans un état de contemplation qui nous motive à agir. Sinon tout est noir, et pourquoi agir quand tout est noir ? Nous essayons de motiver par la beauté. »

Recevez notre newsletter loisirs par email et trouvez des idées de sorties et d’activités dans votre région.

Les artistes exposés sont Adel Abdessemed, Bertille Bak, François Bouillon, Frédéric Claver, Henri Coldeboeuf, Georg Ettl, Delphine Gigoux-Martin, Christian Jaccard, Laurent Le Deunff, Jean-Simon Raclot, Babeth Rambault, Ramon, Daniel Schlier, Klaus Staeck et Raymond-Émile Waydelich.

Conférence d’Alain Freytet à La Bergerie, vendredi 17 mai, à 18h

Dans la Creuse, La Bergerie prépare une nouvelle saison culturelle

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV vigilance rouge activée, hauteurs records attendues
NEXT Européennes : Bardella lance le compte à rebours vers une victoire annoncée à Perpignan : Actualités