la traversée du désert commence

la traversée du désert commence
la traversée du désert commence

On savait qu’avec le virage « pragmatique » mis en œuvre par Gabriel Nadeau-Dubois suite à la démission choc de sa co-porte-parole Émilise Lessard-Therrien, il allait avoir du fil à retordre avec les autorités de Québec solidaire.

D’où les échanges publics de lettres ouvertes entre les factions pour et contre le virage GND. Tout comme il était sûr qu’une telle manifestation publique d’une dissidence musclée ferait perdre du terrain à QS dans l’opinion publique.

Une enquête légère/Le journal le confirme. QS glisse jusqu’au support de 12%, soit une perte de 6 points en deux mois. Son pire score des deux dernières années. Tant chez les jeunes que chez les femmes, QS est en baisse.

Passager ou permanent ?

Il est inévitable que ses divisions publiques lui coûtent des plumes. Dès que les militants d’un parti débattent de manière plus âpre, ils sont accusés d’être querelleurs. Quand ils se taisent, nous les appelons des moutons. C’est un classique.

Mais seul le temps nous dira si le déclin de QS est temporaire ou s’il pèsera sur lui jusqu’aux élections de 2026.

En fait, la mesure dans laquelle la formation de gauche se transformera ou non en « parti de gouvernement » sera décidée lors de son Conseil national fin mai et de son congrès en novembre.

Pour l’instant, une seule chose est sûre. Après avoir plafonné depuis les élections de 2022, cette nouvelle baisse du QS entame un voyage à travers le désert. Personne ne peut prédire le résultat.

QS finira-t-il par être éclipsé ?

D’ici là, le pire danger pour Solidarité et GND est que l’image d’un parti divisé en perte de vitesse s’installe parmi l’électorat. Le contexte pour eux est en effet périlleux.

Le PQ demeure en tête. Le PLQ, le jour où il se retrouvera leader, pourrait aussi bénéficier du retour de la joute souverainiste-fédéraliste grâce au PQ.

Si QS ne parvenait pas à se relever dans la quête d’une alternative à la CAQ, il risquerait de se retrouver éclipsé.

Evidemment, s’il veut traverser le désert sans quitter sa peau ni celle de son parti, GND aura surtout besoin de nombreux alliés au sein de sa propre formation.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Budget participatif, voici les projets qui recevront le plus d’argent dans le Gers
NEXT 13 meutes de loups établies en Haute-Savoie