alerte tempête sur France-Inter

alerte tempête sur France-Inter
alerte tempête sur France-Inter
>>>>

Guillaume Meurice, à la Maison de la Radio, en juin 2022. AGLAÉ BORY POUR « LE NOUVEL OBS »

Décryptage Tandis que l’humoriste Guillaume Meurice, qui risque d’être licencié, rassemble de plus en plus de soutiens au sein de la station, Radio-France se prépare à des périls autrement menaçants.

Par Véronique Groussard

Publié le 16 mai 2024 à 8h00

Abonné

Suivez-nous sur Google Actualités Lire plus tard Proposer cet article

L’abonnement vous permet de proposer les articles à vos proches. Et pas seulement : vous pouvez les consulter et les commenter.

Partager

Facebook Twitter E-mail Copier le lien

Envoyer

Le 6 novembre, Guillaume Meurice quittait le bureau de Sibyle Veil, la présidente de Radio-France, avec un avertissement pour avoir refusé de calmer le jeu après sa plaisanterie sur un costume d’Halloween. ” effrayant “ : celui de « Netanyahu, une sorte de nazi mais sans prépuce ». Ce 16 mai, les mêmes personnes rejoueront la même scène à propos de la même blague, que l’humoriste de France-Inter a réitérée. Sauf que cette fois, la sanction – qui sera prononcée aux alentours de l’été – peut aller jusqu’au licenciement. Et tandis que la polémique nationale, après avoir pris des proportions inédites en novembre, s’était un peu tarie, la décision de Sibyle Veil enflamme une station que ses très bonnes audiences n’ont pas calmée. Si seulement la canicule n’était due qu’aux changements de grille de septembre… Mais une révolution structurelle majeure se dessine : au 1er janvier 2026, Radio-France fusionnera avec France Télévisions, France Médias Monde et l’Institut national de l’audiovisuel. De nombreux salariés perçoivent un danger sans savoir exactement comment l’identifier. “Tout s’entrechoque, nous sommes perdus”» a déclaré un journaliste de l’Inter, complètement consterné.

« Netanyahu » / « Nazi » / « sans prépuce » : ces quatre mots auront été le continu de France-Inter cette saison. Prononcés par le Meurice vingt-deux jours après le massacre d’Israéliens par le Hamas le 7 octobre, ils ont indigné bien au-delà de l’extrême droite. C’est le rabbin Delphine Horvilleur qui renverse la situation en encourageant « circoncire le temps d’antenne de Guillaume Meurice ». Le reste est incontrôlable : menaces de mort…

Tu veux En savoir plus de cet article ?

L’abonnement vous permet de consulter tous les articles. Et pas seulement : vous pouvez les commenter et les offrir à vos proches.

Offre spéciale : 3 € pour 3 mois

Exclus :
1€ pour 3 mois

#France

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV La Bourse suisse termine en baisse, le SMI sous les 11’900
NEXT qui est ce grand chef, parrain de la nouvelle édition de Lot de Saveurs du 26 au 30 juin ? – .