Petite pandore, l’association qui regroupe les femmes artistes en milieu rural

Petite pandore, l’association qui regroupe les femmes artistes en milieu rural
Petite pandore, l’association qui regroupe les femmes artistes en milieu rural

La toute jeune association Petite pandore, qui regroupe artistes, créatrices et artisanes, organise dimanche la Fête des tulipes au Café des Simples.

Ils créent. Peinture. Dessiner. Capturer. Conception. Composer. Imaginer. Ils aiment dire que oui. Ils sont membres de l’association Petite pandore. Des artistes, créateurs, artisans, inspirés et inspirants, qui organisent dimanche la Fête des Tulipes à Auzon. Une première à plus d’un titre…

Une floraison artistique

Little Pandora, c’est avant tout une histoire d’amis et de solidarité. “En début d’année, l’idée nous est venue avec Agathe Waechter, d’organiser une soirée pour soutenir Camille Franck et le Café des Simples”, se souvient Anne-Claire Servant. L’endroit est trop beau, super agréable mais pas assez connu. En parallèle, il y avait plusieurs femmes artistes qui voulaient investir dans la région mais sans trop savoir comment… Alors que je travaillais, à cette époque, à la création d’un vase tulipe, nous avons eu l’idée de ce Festival de la tulipe et nous avons créé l’association Petite pandore pour la porter… »

Une envie commune de s’entraider et de faire connaître leur travail anime ces femmes (lire ci-dessous). Désormais, entre eux, l’unité fait la force. Et leur donne des ailes.

« Nous avons voulu proposer, à travers cet événement, quelque chose d’un peu innovant, d’un peu moderne »

Lucie Victor (Créateur textile)

Les quatre artistes atiligériens présents dès le début du projet ont été rapidement rejoints par des amis lyonnais et parisiens. Peintre, tatoueur, fresquiste, fleuriste… Ils représentent de nombreuses formes d’art et l’exprimeront chacun à leur manière à l’occasion de la Fête des Tulipes.

Un bâtiment en tuile revisité et modernisé

L’un des temps forts de cette journée, qui sera rythmée par de nombreux ateliers ouverts à tous, sera la floraison du tulipier prévue à 15h30. Anne-Claire Servant, céramiste, a revisité et modernisé ce vase traditionnel, qui permet grâce aux différentes bouches pour mettre en valeur chaque fleur. « Charline fera fleurir le tulipier et en même temps, Élisabeth peindra cette floraison en direct », s’enthousiasme Camille Franck.

Recevez notre newsletter loisirs par email et trouvez des idées de sorties et d’activités dans votre région.

Trente randonnées pour découvrir le Brivadois

Parallèlement, il sera possible de découvrir tout le processus de création de ce tulipier à travers les photographies d’Agathe Waechter. Des premières esquisses aux modèles en terre cuite, de l’émaillage à la sortie du four, elle a capturé chaque instant. Jusqu’à cette floraison artistique dimanche.

Petite Pandore, qu’est-ce que c’est ?

L’association regroupe des femmes artistes, créatrices ou artisanes, installées à leur compte, en milieu rural. Et donc confronté aux mêmes difficultés. « Ce n’est pas facile aujourd’hui d’être une femme, une artiste, en milieu rural », raconte Anne-Claire Servant, céramiste, qui est l’une des fondatrices de l’association avec Agathe Waechter, photographe, Camille Franck, fondatrice du Café des Simples à Auzon et Sophie Faudon à la tête de La Clairière, un café alternatif à Craponne-sur-Arzon. « A travers l’association, nous souhaitons souligner la présence des femmes indépendantes dans la région, en leur offrant légitimité et reconnaissance. » L’association leur permet donc d’échanger. Pour se soutenir mutuellement. Pour être plus fort et briller. Ensemble. « Nous voulons être acteurs de notre avenir et militer pour l’émancipation des femmes en milieu rural en utilisant l’art comme moteur de ce mouvement. »

Mathilde Fontès

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV La politique de vitalité nocturne à Montréal soulève certaines réserves
NEXT Brocantes et vide-greniers dans le Gard le week-end du samedi 25 mai et dimanche 26 mai