les habitants du nord du département pourront choisir vers quel hôpital ils seront conduits

les habitants du nord du département pourront choisir vers quel hôpital ils seront conduits
Descriptive text here

Par

Paul Varenguin

Publié le

15 mai 2024 à 21h20

Voir mon actualité
Suivre la Marne

C’est peut-être l’aboutissement d’un (très) long combat. Depuis 8 avril 2024et jusqu’en juin, les habitants de Mitry-Mory et Villeparisis, en Seine-et-Marne, pris en charge par les secours peuvent être emmenés directement au centre hospitalier intercommunal Robert-Ballanger, situé à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis ) plutôt qu’à l’hôpital de Jossigny.

UN expérimentation qui devrait satisfaire un grand nombre de personnes. Explications.

Une vieille demande

” C’est un bataille que nous menons depuis une dizaine d’années. Le constat est fait par la sénatrice de Seine-et-Marne, Marianne Margate, qui milite depuis longtemps pour ce changement de destination. «Jusqu’à présent, le barrière départementale C’était l’argument de l’Agence régionale de santé (ARS), alors qu’à Paris, on va à l’hôpital le plus proche”, explique-t-elle.

Dans leur combat, Marianne Margate et Charlotte Blandiot-Faride, maire de Mitry, ont été suivies notamment par d’autres maires du secteur, qui ne bénéficient actuellement pas de expérimentation, mais pourrait peut-être, à terme, suivre le même chemin. Mais pourquoi seulement Mitry-Mory et Villeparisis ? « Les deux municipalités sont considérées comme un espace de vie homogène par les services compétents», répond le sénateur.

Quels avantages ?

Ce changement pourrait avoir de nombreux avantages. ” LE Les hospitalisations à Jossigny pourraient être problématiques pour les soignants. Les résidents se sont rendus seuls à Ballanger, leurs dossiers étaient là. Lorsque les secours les emmènent à Jossigny, les soignants n’ont pas accès à ces dossiers, ce qui complique leur travail », explique le parlementaire.

De même, Charlotte Blandiot-Faride assure : certaines personnes ont refusé d’être prises en charge par les secours lorsqu’elles ont appris qu’elles se rendaient à Jossigny. En particulier, la question de transport en commun pour leurs proches en particulier, alors qu’il est difficile pour rejoindre l’hôpital de Marne-la-Vallée sans avoir de véhicule personnel.

Il faudra désormais attendre la décision de l’Agence régionale de santé d’Île-de-France pour savoir si l’expérimentation sera perpétué. “C’est ce que nous voulons”, assurent Charlotte Blandiot-Faride et Marianne Margate.

Suivez toute l’actualité de vos villes et médias préférés en vous abonnant à Mon -.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Violent incendie dans une entreprise de recyclage de métaux en Haute-Vienne : les autorités sur place, un « risque minimum » pour les populations
NEXT Berkshire Hathaway de Warren Buffett envisage un nouvel investissement majeur au Canada