L’espoir demeure malgré tout – ladepeche.fr

L’espoir demeure malgré tout – ladepeche.fr
Descriptive text here

l’essentiel
Les Aveyronnais n’ont guère été à leur avantage ces dernières années lors des championnats régionaux. Surtout en 2023.

Comme le quinze français avant chaque Coupe du monde, la question lancinante revient comme une vieille antienne à la veille des championnats de pétanque d’Occitanie : sera-ce cette fois-ci que les Aveyronnais iront, enfin, chercher leur Graal ?

À savoir remporter, en l’occurrence, la catégorie reine du triplet seniors hommes ? Sauf que contrairement aux rugbymen français, eux (du moins, leur ancêtre) ont déjà goûté à une telle ivresse. C’était en 1968, à Auch, grâce aux illustres Ruthènes Jean et Joseph Palomar et Pierre Daures. Autre « Ligue » que Midi-Pyrénées, autre pétanque.

Disons-le sans détour à la veille des premières (sur désormais trois) séances* de ces championnats régionaux, ce week-end, à Marvejols, en plus de la configuration de la compétition désormais limitée à 32 participants toutes catégories et donc, théoriquement, plus étroits, les résultats de ces dernières années, et pas seulement chez les triplés masculins seniors, n’incitent guère à se leurrer.

Des avantages malgré tout

Ainsi l’année dernière, entre les épisodes de Castres et de Molières-Cavaillac, dans le Gard, la délégation aveyronnaise affichait un triste bilan de 17 victoires et 27 défaites pour une médiocre onzième place (sur treize) au classement final des départements. Sur un total de quatorze catégories, elle a dû se contenter d’une finale avec l’Espalionnais Nathan Petit en tir de précision juniors, deux demi-finales avec le même Nathan Petit et ses partenaires saint-serninois en triplés juniors et le Broquièsois Patrick Poujol en seniors hommes. des face-à-face et deux quarts de finale avec les Creissellois Camille Agrinier et Jean-Pierre Mas en double mixte et Valérie Bories, Inès Barreiros et Fabienne Rozières en triple dames. Maigre.

Et pourtant les présences, dès demain, vendredi parmi les vétérans, des Salles-Courbatiésois Diego Diaz, Éric Archimbeaud et Éric Courtois et des Capdenacois Bernard Alary, Joël Cortina et Abel Travanca ; Samedi, en double mixte, les Espalionnais Romane Malgouyres et Dorian Théry et les Creissellois Sophie Fournié et Nicolas Pawlowski ; Dimanche, en triplés, d’une part les Rieupeyrousaines Laure Le Grelle, Élodie Terrisse et Marie-Christine De Oliveira et d’autre part les « St-Affricains » Simon Dulucq, Mathieu Cadenet et Stéphane Derink et lundi, en triplés mixtes, Olempiens Nelly et Yohan Carcelès et Nicolas Albaladéjo, nous invitent à croire à de possibles belles surprises. Un ange passe…

*Les deux autres séances sont programmées à Revel, les 25 et 26 mai, pour les triplés seniors Promotion, juniors, cadets et juniors, et à Armissan (Aude), les 1er et 2 juin, pour les doublets et face-à-face seniors hommes. et les femmes.
 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Ousmane Sonko dénonce l’attitude de la présidence Macron lors de la répression
NEXT Villages anciens, villages du futur