LA MINUTE SPORT L’actualité sportive de ce mercredi 15 mai 2024

Joueur à l’essai, Adil Hermach va tourner à Martigues, les déplacements des supporters limités et Thibault Giresse buteur

Nîmes Olympique

Nassim Bouaoune jugé. La fin de saison approche et certains savent qu’ils ne seront pas présents pour le dernier match à Martigues samedi (18 heures). C’est le cas de ceux qui n’ont pas participé à l’entraînement ce mercredi. Cette liste comprend Lucas Dias (phase de récupération), Vicenzo Cozzella (épaule), Rony Labonne (rechute), Sané (blessé), Doucouré (adducteurs) et probablement Abdallah Lemaangr qui n’était pas dans le groupe. Pour le défenseur central Waly Diouf, c’est l’incertitude puisqu’il a interrompu sa séance en raison d’une gêne aux ischio-jambiers. Il y avait des absents, mais aussi un nouveau visage en la personne d’Issam Bouaoune (21 ans). Milieu de Montlouis (N3) où il a inscrit neuf buts cette saison. ” Je joue au numéro huit », a expliqué l’international U20 algérien, passé par Valenciennes où il a côtoyé Mathis Picouleau. Ce joueur, qui est un futur bon joueur » selon un ancien Crocodile toujours bien informé, il a jusqu’à la fin de la semaine pour convaincre le staff nîmois de le conserver.

Dagui Paviot et Wesley Ngakoutou pourraient débuter le match à Martigues • Photo : Anthony Maurin

Cela s’avérera.Soyez plus exigeant envers vous-même ! « . Si l’entraînement de ce matin s’est déroulé dans une ambiance plus légère que d’habitude, la volonté d’Adil Hermach de ne pas gâcher la dernière journée de championnat reste intacte. ” Nous jouerons pour gagner », a insisté l’entraîneur nîmois qui dirigera l’équipe pour la dernière fois ce samedi. Pour les Nîmois, sauvés en National depuis la semaine dernière, l’objectif sera d’enchaîner une cinquième victoire et de partir en vacances sur une bonne note. Mais face au FC Martigues, qui jouera la promotion en Ligue 2, la tâche ne s’annonce pas facile. Cette ultime rencontre de la saison pourrait aussi être l’occasion de se montrer pour des joueurs qui n’ont pas eu beaucoup de temps de jeu et qui n’ont pas réussi à s’imposer. D’après les indications relevées ce mercredi, on peut déduire que Fabrice Ondoa (4 matches cette saison), Patrick Burner (qui a raté les six derniers matches sur blessure), Dagui Paviot (5 matches de championnat cette saison), Léon Delpech (qui a plus titularisé en championnat depuis le 2 décembre 2023, contre le Red-Star), Wesley Ngakoutou (qui n’a plus joué depuis le 15 décembre à Sochaux) et Axel Thoumin (le Nîmois le plus souvent engagé en cours de match (19 fois) pourraient bien débuter le match au stade Francis-Turcan, c’est ce qu’on appelle tourner ou se donner une dernière occasion de briller avant peut-être de quitter le club.

Plusieurs centaines de supporters nîmois ont fait le déplacement à Marignane • Photo : Anthony Maurin

Déplacements surveillés et limités. Hier, la préfecture des Bouches-du-Rhône a décidé de publier un arrêté préfectoral afin d’encadrer et limiter les déplacements des supporters nîmois pour le match de samedi à 18 heures contre Martigues. Près de 300 supporters souhaitaient venir encourager les Crocos au stade Francis-Turcan pour ce dernier match de la saison, mais la préfecture a limité ce nombre à 150 personnes. Ainsi, seuls deux bus des Gladiators (100 personnes) et un du groupe Nemausus 2013 (50 personnes) se rendront à Martigues. Un déplacement encadré, autorisé uniquement en autocar, sous escorte policière pour arriver au stade. Le décret prévoit également que toute personne se prétendant supporter du Nîmes Olympique, c’est-à-dire portant un maillot ou une écharpe du NON, est interdite d’approche du stade. De telles précautions sont prises car les autorités craignent que les supporters marseillais voisins n’attaquent les Nîmois. « Il y a un antagonisme fort entre les supporters ultras à risque de Marseille et les supporters ultras du Nîmes Olympique.précise la préfecture avant d’ajouter que, la menace terroriste reste à un niveau élevé en France ; que les forces de l’ordre ne peuvent être détournées de cette mission prioritaire de répondre aux dérives liées au comportement des supporters lors des manifestations sportives. L’ambiance risque d’être chaude à Turcan alors que les Martégaux doivent gagner, ou faire mieux que Niort, pour monter en Ligue 2.

Giresse buteur. Hier soir, de nombreux anciens footballeurs et personnalités se sont retrouvés pour célébrer les 100 ans du Parc Lescure, stade mythique des Girondins de Bordeaux aujourd’hui occupé par le club de rugby de Bordeaux-Bègles. Pour l’occasion, un match de gala était organisé entre les légendes du club girondin et le Variété Club de France. Une véritable fête du football qui a permis de récolter plus de 70 000 euros pour le Secours populaire et la Fondation Abbé-Pierre mais surtout de voir se côtoyer des joueurs de différentes générations à l’image de cet environnement magique composé de Zidane, Gourcuff et Giresse. « Le petit prince de Lescure », joueur le plus capé et meilleur buteur de l’histoire du club avec le scapulaire, a joué la quasi-totalité de la première période à 71 ans. En deuxième période, un autre Giresse est entré en jeu. C’est son fils, Thibault, entraîneur adjoint du Nîmes Olympique, qui évoluait avec Variété. A 42 ans, l’ancien milieu de terrain, passé par Toulouse et Guingamp, a montré qu’il avait de bons restes au pied gauche. Il inscrit le deuxième but de son équipe malgré la défaite 5-3.

USAM Nîmes Gard

Michaël Guigou, Jordan Fluet et Renaud Boulanger

Michaël Guigou, Jordan Fluet et Renaud Boulanger • Photo USAM

Jordan Fluet médaillé. Après six jours à Ankara en Turquie, à l’occasion du championnat méditerranéen, l’équipe de France U17 avec l’équipe américaine Jordan Fluet s’est illustrée en récoltant une première médaille internationale, celle de bronze. Après un programme très rythmé avec des confrontations contre le Kosovo, l’Irak, le Monténégro, la Roumanie et la Croatie, les Bleus se sont imposés lors du match pour la troisième place face au pays hôte, la Turquie (25-16). Un rassemblement sous le signe du progrès et de l’apprentissage donc pour le groupe de Guillaume Joli assisté notamment de Michaël Guigou et Renaud Boulanger (Pôle Espoir Occitanie). L’équipe de France masculine U17 sera également à Nîmes pour un stage avec l’Espagne du 4 au 7 juillet.

Rugby Club Nîmes

Des espoirs disqualifiés. Dimanche, à Saint-Yrieix-la-Perche (Haute-Vienne), les Espoirs du Rugby Club Nîmois ont disputé, face au Rennes Etudiants Club, un quart de finale du championnat de France National. Le match commençait mal pour les Gardois qui étaient menés 20-8 à la pause. Mais la MRC a tout renversé en seconde période et a gagné 30-26. Les jeunes Nîmois s’apprêtaient donc à affronter le Stade Dijon Côte d’Or en demi-finale le 19 mai. Mais la joie nîmoise fut de courte durée puisque le club rennais a porté plainte ce lundi concernant les joueurs qualifiés pour disputer ce match. La demande bretonne a été entendue et après délibération de la commission des championnats, la Fédération Française de Rugby a décidé de disqualifier le RCN Espoirs. « Nous sommes désolés pour les joueurs espoirs et leur staff qui ont réalisé une très bonne saison et les remercions pour leur investissement sans faille. Notre déception est grande, mais nous prenons acte de la décision prise par les autorités », a réagi, dans un communiqué, le Rugby Club Nîmes.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Jeux de honte. Pour les Jeux olympiques, le gouvernement veut éloigner les jeunes du 93
NEXT Européennes : Bardella lance le compte à rebours vers une victoire annoncée à Perpignan : Actualités