Commémoration du 112ème anniversaire de la disparition du résistant Chérif Mohamed Ameziane

Commémoration du 112ème anniversaire de la disparition du résistant Chérif Mohamed Ameziane
Descriptive text here

mercredi 15 mai 2024 à 22h32

Nador – Le Haut-commissariat aux anciens résistants et anciens membres de l’armée de libération a organisé, mercredi à Nador, une journée de commémoration du 112ème anniversaire de la disparition du martyr Chérif Mohamed Ameziane, l’un des symboles de la résistance rifaine contre l’occupation étrangère pour la défense des constantes de la nation.

Tenue en présence du secrétaire général de la province de Nador, Abdellah Lahrech, et du directeur des systèmes et des études historiques au Haut-commissariat, Hamida Maaroufi, ainsi que des responsables provinciaux, des élus et des acteurs de la société civile, cette journée a permis pour évoquer le combat de cet activiste, symbole de la résistance du Rif et sa place distinguée dans l’histoire nationale riche en épopées et épisodes héroïques.

Dans un discours lu en son nom par M. Maaroufi, le Haut-commissaire aux anciens résistants et anciens membres de l’armée de libération, Mustapha El Ktiri, a souligné que le Haut-commissariat vise, à travers la commémoration de cet anniversaire, à faire connaître la norme porteurs et pionniers de la résistance et de promouvoir la lutte du peuple marocain pour la libération, l’indépendance et l’intégrité territoriale, tout en consolidant les valeurs de citoyenneté positive et d’amour de la patrie entre les générations montantes.

M. El Ktiri a rappelé le combat de cette figure historique de la résistance nationale contre l’occupant étranger, notant que Chérif Mohamed Ameziane, l’un des pionniers de la première résistance rifaine au nord du Maroc (1909-1912), était un homme d’exception qui a tout sacrifié. défendre le territoire national et préserver son intégrité.

Il a également salué le courage et les sacrifices des tribus du Rif oriental qui se sont regroupées autour de Chérif Mohamed Ameziane au début du XXème siècle pour diriger la résistance et repousser les agressions étrangères et les ambitions de l’occupant espagnol, mettant en avant les qualités de ce héros martyr. , descendant d’une famille soufie qui avait établi sa zaouia à Kelaat Azenghan au début du XVIIIe siècle.

Cette rencontre a été marquée par l’hommage rendu à neuf anciens résistants et membres de l’armée de libération, en reconnaissance de leurs sacrifices et de leurs actes héroïques.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Cette adresse au cœur des Ardennes belges vous offre la possibilité de dormir dans des lodges sur pilotis
NEXT Le jésuite Christian Rutishauser enseignera le judaïsme à Lucerne – Portail catholique suisse – .