Portez des projets pour les jeunes avec LOJIQ ! – .

Portez des projets pour les jeunes avec LOJIQ ! – .
Descriptive text here

Les Offices internationaux de la jeunesse du Québec (LOJIQ), acteur de la mobilité des jeunes depuis 56 ans, étaient récemment dans notre région pour faire la promotion de leurs programmes visant à soutenir la mobilité des jeunes de 18 à 35 ans. Maïssane Mansour, chargée de projet Entrepreneuriat et carrière Programmes de développement, et Nadège Célestin, responsable des communications – Contenu et affaires publiques, ont rencontré différents organismes leaders en la matière, dont la Direction du développement territorial, volet entrepreneurship, de la MRC de Kamouraska.

« Notre mission est d’encourager et de promouvoir les projets de mobilité chez les jeunes adultes québécois, que ce soit au niveau professionnel, entrepreneurial, ou de développement de compétences personnelles à l’extérieur de leur milieu de vie, que ce soit ailleurs au Québec ou au Canada, ou même à l’international », explique Nadège Célestin. .

L’une des réussites régionales les plus connues est celle de Joël Pelletier, de la distillerie Saint-Laurent à Rimouski. Grâce à l’organisation, le jeune homme a pu se rendre à la troisième édition du Grand Rendez-vous des jeunes entrepreneurs de la Francophonie, en 2019 à Strasbourg, pour parfaire ses connaissances avec l’aide de LOJIQ.

LOJIQ a annoncé un soutien financier de 2 500 $ pour réaliser un projet au Québec ou à l’international, attribuable à une ou plusieurs personnes pour financer la réalisation de projets entrepreneuriaux impliquant la mobilité lors de la phase de suivi dans le domaine de la connaissance des affaires maritimes. « Notre visite au Bas-Saint-Laurent s’inscrit dans la volonté de LOJIQ d’accroître sa visibilité et l’accès à ses services pour les jeunes des régions », poursuit Mme Célestin.

Les projets peuvent être soumis dans un large éventail de programmes de mobilité, en entrepreneuriat, développement de carrière, mobilité étudiante et engagement civique. Les jeunes de 18 à 35 ans qui ont une idée peuvent la soumettre à l’organisme qui pourra ensuite l’évaluer. « La mobilité au Québec, au Canada ou à l’international constitue un excellent tremplin pour le développement professionnel », conclut Nadège Célestin. Tous les détails sont disponibles sur le site Internet de LOJIQ, au www.lojiq.org.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le RC Lens en quête de fraîcheur face aux Merlus
NEXT J’apprivoise ma machine à coudre : Stage, atelier à Mâcon