Sogaris met en service son bâtiment inversé

Lauréat de Réinventer Paris 2, Sogaris inaugurera dans les prochains jours le bâtiment inversé, un ancien parking de la rue du Grenier Saint-Lazare transformé en espace logistique de proximité. Avec un emplacement privilégié pour des activités solidaires et un service de conciergerie de quartier.

Innovation et responsabilité sociale et environnementale, marques de fabrique de Sogaris, sont les deux seins du bâtiment inversé. Il remplace un ancien parking qui était censé bouleverser le genre, puisqu’il garait les voitures dans ses six niveaux souterrains à l’aide d’un robot, mais qui n’a jamais trouvé ses clients. Dans quelques jours, la Sem francilienne ouvrira à la place de ce parking, inactif depuis une dizaine d’années, un espace logistique, à son tour innovant. À plus d’un titre.

L’émergence du bâtiment inversé, exploité par Sogaris rue du Grenier Saint-Lazare. © Sogaris

Jonathan Sebbane, directeur général de Sogaris. ©Jgp

Sur ses 1 600 m2, offrant 1 200 m3 de stockage, ces équipements seront en partie exploités par « Les palettesUrbanes », filiale de Sogaris, qui louera des surfaces sur mesure à ses clients professionnels, leur proposant toute une gamme de services. demande.

Par ailleurs, le kiosque d’accueil du site sera réservé à une conciergerie solidaire, offrant aux riverains tous les services que l’on peut attendre d’un gardien d’immeuble partagé. Et plus encore, en fonction des demandes des habitants du quartier, dont l’avis a compté dans la définition du projet et comptera lors de son exploitation, assure-t-on Sogaris.

Le bâtiment a été livré en septembre 2023, avec un léger retard par rapport au calendrier initial, en raison notamment de la présence inattendue de plomb. Les difficultés d’approvisionnement en métal, imputables au conflit ukrainien, expliquent également cela. Il a alors fallu signer, début 2024, une convention d’occupation temporaire du sol pour un lieu de livraison dédié avec la ville de Paris, dont Jonathan Sebbane, le directeur général de Sogaris, souligne la qualité de l’accompagnement, celui de Paris. -Centre en particulier. Cela permet désormais de lancer la commercialisation des espaces équipements. Cette dernière n’étant pas accessible aux véhicules, cette convention offrira au site un espace de déchargement dédié. Une place importante sera accordée à la cyclo-logistique. « Il s’agit d’une demande des preneurs, qui combinent livraison en véhicules électriques et vélos cargo », indique Jonathan Sebbane.

Vue de l’intérieur. © Jgp

© Jgp

Ce site, conçu par les architectes de Syvil architecture et transformé par la New Builders Associated (NBA) s’adresse à différents types de logistique urbaine : livraison du dernier kilomètre, commerces professionnels (point P, Métro), mais aussi réserve à distance pour PME et artisans. , qui manquent le plus souvent d’espace de stockage à Paris.

« Ce type d’espace, situé en centre-ville, qui permet d’optimiser les visites, en les réduisant, participe à réduire d’un tiers les émissions de gaz à effet de serre », souligne Jonathan Sebbane.
Jonathan Sebbane décrit le bâtiment inversé.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Un recours déposé contre la vente d’une villa de vacances hyéroise dans les Alpes-de-Haute-Provence
NEXT Bernard Truilhé, président de l’Entente Boé Bon Encontre félicite la montée des seniors en R1