Orléans arrache le premier tour des quarts de finale (82-77)

Orléans arrache le premier tour des quarts de finale (82-77)
Orléans arrache le premier tour des quarts de finale (82-77)

Les supporters de l’OLB ont transpiré, retenu leur souffle mais ont pu exulter ! Après 40 minutes très intenses, Orléans Loiret Basket a réussi à faire la différence lors de ce match aller des quarts de finale des barrages contre Rouen. Comme prévu dans ce type de rencontre, les deux équipes se sont rendues coup pour coup. Si le premier quart-temps a été à l’avantage des Orléanais (25-18), le deuxième a été dominé par les joueurs de Sylvain Delorme (15-24), malgré la blessure du leader Akaemji Williams. Ce match de boxe aurait pu tourner en faveur des Normands lors du troisième quart-temps : impériaux dans les deux raquettes, ils ont pris neuf points d’avance au tableau d’affichage.

Au lieu de paniquer, l’OLB s’est remis dans le bon sens avec l’apport de Ludovic Negrobar en sortie de banc (10 points pour lui hier soir), indispensable pour reprendre contact. Et dans le dernier quart-temps, les hommes de Germain Castano – bien menés par une salle incandescente – ont tout donné et ont asphyxié le RMB (22-14) grâce notamment à l’habileté retrouvée à longue distance. Orléans remporte le match 1 de ces quarts de finale, c’était indispensable, et va désormais tenter de finir le travail en Normandie ce dimanche 19 mai.

Homme du match

Il a brillé sur le parquet de la CO’Met Arena. Stefan Smith a livré un de ses meilleurs matchs sous le maillot orléanais et termine avec une fiche de statistiques exceptionnelle : 30 points (5/6 à longue distance), 4 rebonds, 3 passes décisives et 33 d’évaluation. Dans le dernier quart, le Canadien a mis son équipe sur ses épaules avec 14 points marqués.

Phrase du jour

Il fallait commencer à la maison. Tout n’était pas parfait, mais nous avons fait le bon match. On est resté calme quand on était à -9. Derrière, on a fait un dernier quart-temps très solide. On fait des arrêts, on court, on frappe de gros coups. Et la salle nous a vraiment aidé à ce moment-là. Les supporters ont poussé très très fort. Rouen est une équipe qui attire l’attention et ce ne sera pas facile. Dimanche, on s’attend évidemment à un match très relevé, où ils nous sauteront à la gorge.» analysait Germain Castano après la rencontre.

Le numéro du jour

14 : comme le nombre de balles perdues en RMB dans ce match. Une des clés de la victoire d’Orléans.

#Français

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV « La Moselle fait mouche », selon l’économiste Nicolas Bouzou, invité de la Sodevam
NEXT un nouveau magazine économique et financier entre dans le paysage médiatique