Près de 850 jeunes ont rencontré les têtes de liste européennes ce mercredi à Wavre

Près de 850 jeunes ont rencontré les têtes de liste européennes ce mercredi à Wavre
Près de 850 jeunes ont rencontré les têtes de liste européennes ce mercredi à Wavre

Le 9 juin, les jeunes de 16 et 17 ans pourront voter pour ces européennes, tandis que le droit de voter pour les autres niveaux de pouvoir est de 18 ans. Pour sensibiliser les élèves des écoles sous sa tutelle, la Province a donc eu l’idée d’un débat avec les têtes de liste des six partis politiques francophones. Tous ces dirigeants ont répondu à l’appel : Elio Di Rupo (PS), Sophie Wilmès (MR), Marc Botenga (PTB), Yvan Verougstraete (Les Engagés), Saskia Bricmont (Écolo) et Fabrice Van Dorpe (DéFI).

90 secondes pour répondre

La séance a débuté peu après 10 heures avec les mots introductifs du président du collège provincial, Tanguy Stuckens (MR), ainsi que de la députée provinciale chargée de l’Education, Isabelle Evrard (PS). Ensuite, le journaliste de RTL chargé de l’animation, Simon François, a fait monter sur scène tous les représentants politiques. Thunder d’applaudissements et de sifflets dans la salle ! Chacun d’entre eux disposait d’un bureau aux couleurs et au logo de son parti. Première tâche de la journée : présenter brièvement son parcours politique.

Puis les choses sérieuses ont commencé. Les règles ? Répondez aux questions des jeunes dans un délai de 90 secondes, plus un bonus de 30 secondes pour conclure ou développer un point du programme. Les questions ont été posées par les jeunes eux-mêmes. Ils avaient fait l’objet d’une préparation préalable. Six thématiques ont ainsi été retenues : mobilité et énergie, emploi des jeunes, démocratie et montée des populismes, migrations, Europe et enfin droits de genre (LGBTQIA+) et droits humains. Chaque fois qu’il parlait, un chronomètre s’affichait sur un écran géant. Comme un speed dating…

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV L’Argentine affronte l’Egypte pour préparer son match contre le Maroc
NEXT « Des militants d’extrême gauche ont commis des dizaines d’attentats à Toulouse », assure le procureur de la République