Le plus gros donneur de sang au pays se trouve au Québec

Le plus gros donneur de sang au pays se trouve au Québec
Descriptive text here

Entouré de sa famille, M. Bernier a célébré mercredi son 1 600e don de produits sanguins à Héma-Québec. Un record historique dans le pays, et peut-être même dans le monde.

Extrêmement ému, le résident de Shannon se souvient avec humilité de la façon dont il en est arrivé à battre un record aussi important.

« Je venais d’avoir 18 ans, c’était en 1971 », se souvient l’homme issu d’une famille de 10 enfants. A peine sorti du lycée, il a travaillé pendant l’été pour pouvoir se permettre des études supérieures.

« Mes parents nous ont appris à aider ceux qui en ont besoin. Financièrement, je ne pouvais pas parce que j’économisais tout mon argent pour étudier.

— Jean Bernier, plus grand donateur au pays

Jean Bernier a donc pris la décision de donner autrement, en faisant son tout premier don de sang.

À l’époque, il fréquentait une clinique mobile de la Croix-Rouge, Héma-Québec n’ayant été créée qu’en 1998.

Jean Bernier fait son 1 600e don, un record historique au pays. (Frédéric Matte)

De fil en aiguille, Jean Bernier a pris l’habitude de donner du sang quatre fois par année — la limite permise à l’époque —, puis tous les deux mois. Il a été aux avant-postes lors de l’arrivée des dons de plasma et de plaquettes, ce qu’il continue de faire régulièrement. Il est possible de donner du plasma tous les six jours.

C’est ainsi que le donateur a atteint le rare cap des 1 500 dons en février 2023, puis des 1 600 dons mercredi. «C’est un record canadien et on se demande si c’est un record mondial de dons de plasma non rémunérés», explique le vice-président aux affaires médicales d’Héma-Québec, le Dr Marc Germain.

Sauver des vies et inspirer

« Au départ, le seul objectif était de sauver des vies. Pas d’autre raison que ça», rappelle le grand donateur. Au fil des années, Jean Bernier a trouvé une autre raison de continuer à donner.

« On nous a dit par la Croix-Rouge, puis par Héma-Québec, que peu de gens donnent. « C’est moins de 3 % de la population globale qui donne », rapporte-t-il, peu impressionné par cette statistique.

« Alors aujourd’hui, mon objectif c’est plutôt d’en parler, de convaincre de nouveaux donateurs. Des jeunes, mais aussi des moins jeunes !

— Jean Bernier, plus grand donateur au pays

En plus des personnes qui n’ont pas la santé pour pouvoir faire un don, il espère inspirer ceux qui tergiversent leur visite à Héma-Québec à enfin franchir le pas. Ce n’est pas le 1 600e don ou le premier don qui est le plus important, ils sont tous importants », insiste Jean Bernier.

>>>>>>

Le Dr Marc Germain, vice-président aux affaires médicales à Héma-Québec, souligne l’importance des dons de plasma. (Frédéric Matte/Le Soleil)

« Faire l’effort de donner une fois par année, idéalement deux fois, c’est un énorme service rendu au système de santé », poursuit le Dr Germain, vice-président d’Héma-Québec. L’organisme a des besoins particulièrement pressants en dons de plasma, le seul produit sanguin que le Québec doit acheter aux États-Unis.

Héma-Québec n’est actuellement autosuffisante qu’à 31 % en dons de plasma, et espère atteindre 50 % dans les prochaines années en recherchant de nouveaux donneurs. « Nous fabriquons des médicaments avec [le plasma]des médicaments qui ne peuvent pas être fabriqués autrement », explique le Dr Germain.

De l’Assemblée nationale à l’espace

Les honneurs se succèdent pour le plus grand donateur de l’histoire du Canada.

La semaine dernière, M. Bernier a reçu la médaille de reconnaissance de l’Assemblée nationale, directement des mains du ministre Christian Dubé.

>>>>>>

Jean Bernier, entouré d’autres donneurs qui ont franchi le seuil des 1000 dons de produits sanguins. (Frédéric Matte/Le Soleil)

Mercredi, un trophée a été remis au héros du jour, ainsi qu’un cadeau spécial de l’astronaute David Saint-Jacques. Le médecin et astrophysicien a envoyé une lecture de dédicace personnalisée : « À Jean Bernier, le champion d’Héma-Québec. Au nom de tous les receveurs de dons de sang (moi y compris), félicitations et merci ! Ad AstraDavid Saint-Jacques.

Ce fut une surprise « fantastique » pour M. Bernier, qui rêvait même de devenir astronaute et a postulé à deux reprises à l’Agence spatiale canadienne.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV une mère porte plainte, la camionnette transportant son fils handicapé mental a été emportée par une rivière
NEXT Européennes : Bardella lance le compte à rebours vers une victoire annoncée à Perpignan : Actualités