Les dernières nouvelles sur des milliers d’incendies de forêt au Canada forcés de quitter les maisons de l’Ouest

Les dernières nouvelles sur des milliers d’incendies de forêt au Canada forcés de quitter les maisons de l’Ouest
Descriptive text here

Les incendies de forêt ont forcé des milliers de personnes à quitter plusieurs communautés de l’Ouest canadien.

À Fort Nelson, en Colombie-Britannique, environ 4 700 personnes sont privées de leur domicile. Environ 6 600 résidents ont été évacués de certaines parties de Fort McMurray, en Alberta, tandis que le reste de la ville reste en alerte d’évacuation. Et un incendie près de Cranberry Portage, au Manitoba, a forcé environ 500 résidents à fuir.

Voici les derniers développements (toutes les heures sont MT) :

14h23

Les équipes qui luttent contre un important incendie dans le nord-ouest du Manitoba progressent.

Les responsables affirment que la ligne près de la communauté de Cranberry Portage est contenue à environ 80 pour cent et que si les choses se passent bien, les quelque 500 résidents qui ont dû quitter la région pourraient rentrer chez eux ce week-end.

Les services cellulaires et l’électricité ont été rétablis et de la pluie est prévue pour les prochains jours.

_

14h16

Dans le quartier évacué de Fort McMurray à Beacon Hill, le résident David Warwick affirme que la préparation aux situations d’urgence de la communauté s’est améliorée depuis l’incendie de forêt massif de 2016.

Warwick dit qu’il était au travail lorsqu’il a reçu l’ordre de quitter son domicile.

Il dit que beaucoup de gens sont partis mardi et que même si « c’était un peu chaotique », les gens ont réussi à sortir en toute sécurité.

Warwick dit qu’il y a eu un peu de déjà-vu pour lui suite à l’incendie de 2016, mais il espère que cela n’arrivera pas à ce point.

14h

Le directeur de l’hôtel Zeny Patel du Howard Johnson à Fort St. John affirme que l’afflux soudain de personnes évacuées par les incendies de forêt de Fort Nelson a vendu les hôtels dans toute la ville.

Patel dit qu’accueillir les évacués qui arrivent stressés et émotifs a été un défi, mais le personnel de l’hôtel les soutient autant qu’il le peut.

Elle dit que de nombreuses personnes évacuées ont plusieurs animaux de compagnie, elles ont donc autorisé les animaux dans des pièces où elles ne le feraient habituellement pas.

Patel affirme que l’équipe de l’hôtel fait de son mieux pour aider les évacués, sachant qu’« ils veulent tous rentrer chez eux ».

_

13h30

Les géants des médias sociaux ont conclu un accord avec le gouvernement de la Colombie-Britannique pour aider à amplifier l’information sur ses plateformes afin de tenir les gens informés lors de situations d’urgence comme les incendies de forêt.

Meta a coupé les flux d’information l’année dernière après que le gouvernement fédéral a introduit la loi sur les informations en ligne, obligeant les entreprises à payer les agences de presse lorsque leurs articles sont relayés en ligne.

Cependant, une déclaration conjointe de la province et des organisations de médias sociaux indique que Meta, Snapchat, TikTok et X ont proposé de fournir à la Colombie-Britannique et à d’autres organisations d’urgence un soutien publicitaire pour relayer les informations de sécurité pendant la saison des incendies de forêt.

_

13h15

Andy Larocque tire une cigarette devant le centre des services d’urgence de Fort St. John, en Colombie-Britannique, où les évacués de Fort Nelson ont été invités à se rassembler.

Larocque dit que lui et sa famille étaient à Fort St. John pour un rendez-vous médical vendredi dernier, et qu’ils avaient commencé à rentrer chez eux à Fort Nelson lorsqu’ils ont appris l’ordre d’évacuation de la communauté d’environ 4 700 habitants.

Larocque dit qu’il se sent chanceux d’être loin de la menace, mais il n’a eu aucune chance de sécuriser quoi que ce soit chez lui, sur sa propriété de cinq acres.

Il dit que son frère, qui est resté sur place, lui a dit que sa propriété était en bon état pour le moment, et il essaie de ne pas se laisser abattre par le stress de la situation, car le feu, le vent et d’autres éléments sont hors de son contrôle.

_

13h00

Eileen McPhee assistait à des funérailles au nord de Fort Nelson lorsque l’évacuation de la ville a été ordonnée vendredi dernier, et elle dit qu’elle s’est sentie « impuissante » lorsqu’elle a entendu parler des incendies de forêt qui se dirigeaient vers sa communauté.

Maintenant à Fort St. John, McPhee a besoin de fournitures pour son chien, et elle regardait dans un bac en plastique rempli de colliers pour chiens disponible à l’extérieur du centre des services d’urgence de l’arène où les évacués doivent se rassembler pour une réunion publique plus tard dans la journée.

Elle dit que les fermetures de routes l’ont obligée à emprunter un long itinéraire détourné passant par Smithers et Prince George pour se rendre à Fort St. John, où résidait sa fille.

_

12h25

Le maire de la municipalité régionale de Northern Rockies, en Colombie-Britannique, affirme que les bénévoles qui fournissent des services aux évacués font de leur mieux pour aider à l’afflux soudain de personnes.

Rob Fraser affirme que l’arrivée à Fort St. John d’environ 3 500 personnes qui ont échappé à l’incendie près de Fort Nelson, soit une population de 25 000 habitants, est un « choc ».

Fraser, dont la juridiction comprend la ville de Fort Nelson, affirme que les bénévoles exécutent le programme provincial des services d’urgence de la manière dont ils ont été formés et demandent aux gens d’être patients.

_

12h15

Les pompiers de l’Alberta affirment qu’un vent favorable aujourd’hui devrait éloigner l’incendie près de Fort McMurray de la ville.

Josée St-Onge, responsable de l’information sur les feux de forêt en Alberta, affirme que même s’il y aura encore des flammes et de la fumée dans la région, le vent soufflera du nord-ouest à 10 kilomètres à l’heure.

Elle dit que le temps peut changer à tout moment, mais que le vent est plus favorable que mardi.

Le directeur de la gestion des urgences, Jody Butz, a déclaré qu’à ce stade, les personnes évacuées devraient s’attendre à quitter leur domicile au moins jusqu’à mardi prochain.

_

11h55

Le BC Wildfire Service affirme que les incendies de cette année ont déjà ravagé plus de 2 300 kilomètres carrés.

C’est déjà suffisant pour placer 2024 au milieu du classement des quantités totales brûlées en années entières depuis 2008.

Un nombre record de 28 400 kilomètres carrés de terres ont été incendiés l’année dernière.

Le service des incendies de forêt indique qu’il y a 128 incendies de forêt actifs dans la province, dont 15 sont hors de contrôle.

_

11h45

Diane Ens, une résidente de Fort Nelson depuis plus de 30 ans, était déjà emballée pour un voyage prévu vers une Source chaude lorsque sa rue a été évacuée.

Ens, accompagnée de son chien, de ses trois chats, de ses trois filles et de sa belle-mère, s’est rendue dans la ville avant qu’elle ne soit également évacuée.

Elle se retrouve maintenant à Fort St. John dans ce qu’elle appelle un état d’incertitude.

Ens dit qu’elle fait constamment défiler son téléphone à la recherche de mises à jour sur la situation dans son pays et qu’elle essaie de rester optimiste.

_

11h40

De nombreux policiers se trouvent dans le quartier de Fort McMurray à Beacon Hill, l’un des quatre secteurs de la ville faisant l’objet d’un ordre d’évacuation.

Ils tiennent un journal de bord de ceux qui vont et viennent.

Une poignée d’habitants ont été brièvement autorisés à rentrer chez eux pour récupérer des articles oubliés mais essentiels, notamment des médicaments sur ordonnance.

_

11h25

Jody Butz, chef des pompiers de la région de Fort McMurray, affirme que ceux à qui on a demandé de quitter les quartiers évacués ne pourront peut-être pas revenir avant mardi.

Il dit que cela pourrait même être plus long.

Selon lui, environ 6 600 personnes sont parties et 650 se sont inscrites dans les centres d’évacuation d’autres communautés.

Butz affirme que les équipes ont installé des gicleurs dans deux quartiers pour renforcer les défenses anti-incendie.

_

11h05

Le BC Wildfire Service affirme que les conditions restent anormalement chaudes et sèches dans une grande partie de la province, ce qui augmente le risque de déclenchement et de propagation d’incendies.

Il indique qu’il est possible que des rafales de vent attisent un comportement agressif des incendies dans le nord plus tard dans la journée, y compris dans la région de Fort Nelson, où un incendie de 84 kilomètres carrés brûle juste à l’extérieur de la ville.

Le service affirme que la plupart des incendies de forêt printaniers sont généralement causés par l’activité humaine.

Il dit que chacun doit faire sa part pour éviter de déclencher un incendie.

_

11 heures

Une réunion d’information publique doit avoir lieu cet après-midi pour les évacués de la région de Fort Nelson, dans le nord-est de la Colombie-Britannique, alors qu’un incendie de forêt brûle juste à l’extérieur de la ville.

La municipalité régionale de Northern Rockies indique que la réunion aura lieu à la North Peace Arena de Fort St. John.

Fort Nelson, une communauté d’environ 4 700 habitants, fait l’objet d’un ordre d’évacuation depuis vendredi.

Le maire Rob Fraser a exhorté les résidents à ne pas retourner chez eux, après que la GRC ait dû déplacer un point de contrôle de sécurité à l’extérieur de la communauté.

Fraser affirme que les équipes d’urgence doivent se concentrer sur leur travail plutôt que de s’occuper des résidents qui retournent vers le danger. (édité)

_

10h55

La première ministre de l’Alberta, Danielle Smith, dit que son cœur va aux résidents de Fort McMurray qui ont dû quitter leur domicile huit ans après qu’un incendie connu sous le nom de The Beast ait dévasté certaines parties de la ville.

Cependant, Smith affirme que l’ordre d’évacuation affectant environ 6 000 résidents est nécessaire pour la sécurité publique.

Le ministre des Forêts et des Parcs, Todd Loewen, a déclaré que des interdictions de feux et de véhicules tout-terrain sont en place dans la région.

Il dit que les vents violents sont responsables de la propagation du feu près de la ville.

_

10h40

Le BC Wildfire Service affirme que les incendies de cette année ont déjà ravagé plus de 2 300 kilomètres carrés.

C’est déjà suffisant pour placer 2024 au milieu du classement des quantités totales brûlées en années entières depuis 2008.

Un nombre record de 28 400 kilomètres carrés de terres ont été incendiés l’année dernière.

Le service des incendies de forêt indique qu’il y a 128 incendies de forêt actifs dans la province, dont 15 sont hors de contrôle.

_

10h25

Plusieurs sociétés énergétiques affirment que les incendies de forêt qui menacent Fort McMurray, en Alberta, ne présentent pas de risque pour leurs opérations.

Suncor Energy, MEG Energy et Cenovus Energy affirment surveiller leurs opérations.

Le porte-parole de Suncor, Leithan Slade, affirme que certains employés et entrepreneurs sont touchés par l’évacuation partielle de Fort McMurray et que leur sécurité est une priorité absolue.

_

10 heures

La municipalité régionale de Wood Buffalo affirme que les équipes ont travaillé jusqu’à 3 heures du matin pour jeter de l’eau sur l’incendie près de Fort McMurray, en Alberta, qui s’étend désormais sur 210 kilomètres carrés.

Il indique que les équipes construisent également une ligne de confinement à proximité de la décharge de la ville.

La municipalité régionale affirme qu’une petite quantité de pluie la nuit dernière ne devrait avoir que peu d’impact sur l’incendie.

Un centre d’accueil pour les évacués a ouvert ses portes à Edmonton.

_

Ce rapport de - Canadienne a été publié pour la première fois le 15 mai 2024.

- Canadienne

Note aux lecteurs : ceci est une histoire corrigée. Une version précédente indiquait que plus de 23 000 kilomètres carrés de la Colombie-Britannique avaient brûlé cette année, et 284 000 kilomètres carrés l’année dernière. En fait, plus de 2 300 kilomètres carrés ont brûlé cette année, et 28 400 kilomètres carrés l’année dernière.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Des enfants ont-ils irrémédiablement disparu des rues de nos villes ? – rts.ch – .
NEXT 3 décès en montagne en Valais