SÉNÉGAL-SOCIETE / Le « Mouvement citoyen » va désormais œuvrer au « réarmement moral des jeunes » (président) – Agence de presse sénégalaise – .

Dakar, 15 mai (APS) – La présidente du « Mouvement citoyen », Penda Mbow, a annoncé, mercredi à Dakar, la reprise des activités de cette structure qui va désormais œuvrer au « réarmement moral des jeunes, au changement de mentalité féminine, renforcement de la citoyenneté, contre-pouvoirs en démocratie ».

Le « Mouvement citoyen » a été créé en 2002 dans le but de renforcer le leadership politique et intellectuel des jeunes, a rappelé son président, professeur d’histoire à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar.

Evoquant “l’entrée du Sénégal dans une nouvelle ère” avec l’élection du président Bassirou Diomaye Faye à la magistrature suprême, elle a exposé les nouvelles orientations de son mouvement lors d’une conférence de presse organisée au WARC (Centre de Recherche Ouest Africain), à Dakar.

Penda Mbow souligne que depuis l’an 2000, le Sénégal a connu d’intenses bouleversements au niveau politique, ainsi qu’en termes de réflexion, de propositions et de revendications récurrentes.

Elle estime qu’il est impératif de continuer à approfondir le système démocratique et d’œuvrer à la transparence dans la gestion des affaires publiques. Elle a déclaré qu’il existe au Sénégal « une grande confusion entre bien public et bien privé ». « Pour le citoyen, il y a une urgence à définir des règles dans la gestion de l’espace public », estime-t-elle.

Penda Mbow recommande l’audit du patrimoine historique et du patrimoine bâti de l’Etat, soulignant que « la responsabilisation est devenue un impératif catégorique ».

Selon elle, « la transparence tant souhaitée » passe par des ruptures indispensables et une équité dans la redistribution des ressources. Elle appelle à remettre en cause l’existence des caisses noires, des fonds communs, la neutralité de l’administration et des responsables des autorités financières, la fin du clientélisme qui est selon elle « la première Source de la corruption ». ‘.

Elle pense que « la rationalisation du jeu institutionnel naît d’un besoin de rééquilibrer les rapports de force entre exécutif et législatif ». “C’est le contexte qui l’impose après tant de violences, d’abus mais aussi un environnement peu favorable à la réinvention de la démocratie”, a-t-elle déclaré.

Elle annonce que le « Mouvement citoyen » va désormais travailler sur « le réarmement moral des jeunes, le changement de mentalité des femmes », entre autres.

Concernant les femmes, Penda Mbow soutient que « leurs droits se sont construits au fil de plusieurs décennies de lutte, mais elles ont besoin d’un changement de mentalité pour atteindre leurs objectifs ».

AFD/OID

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Un mineur s’en prend à un passager du RER D pour lui voler son téléphone entre l’Oise et le Val-d’Oise
NEXT sit-in pro-palestinien à l’École polytechnique fédérale