Madison Beer chez MTelus | La grâce et la douceur incarnées – Vous sortez ? – Médias pour les sorties culturelles à Montréal et Québec – .

Madison Beer chez MTelus | La grâce et la douceur incarnées – Vous sortez ? – Médias pour les sorties culturelles à Montréal et Québec – .
Madison Beer chez MTelus | La grâce et la douceur incarnées – Vous sortez ? – Médias pour les sorties culturelles à Montréal et Québec – .

Mardi soir, la chanteuse américaine Madison Beer, 25 ans, était présente au MTelus dans le cadre de sa tournée Spinnin. La chanteuse et mannequin a offert un show de plus de deux heures à ses fans, durant lequel elle a chanté autant avec grâce et sensualité qu’avec une énergie enfantine et pétillante.

La tournée Spinnin est la troisième de l’auteure-compositrice-interprète Madison Beer. En deux heures de concert, la jeune artiste a eu le temps d’interpréter de nombreux morceaux de plusieurs de ses albums. L’une des premières chansons interprétées, Bon au revoirest chanté à pleins poumons par le public.

Chaque fois qu’un nouveau morceau commence, le public hurle de joie, reconnaissant les morceaux dès les premières notes. Madison Beer est une chanteuse talentueuse. Sa musique donne envie de danser, voire de sauter.

A plusieurs reprises, Madison Beer montre ses talents vocaux en s’accordant une liberté d’interprétation. Elle étend les notes pour montrer la puissance de sa voix, s’arrête brusquement, puis reprend. Aucune synchronisation labiale en vue.

Photo de Susan Moss.

Une célébrité bienveillante

Tout au long de son concert, Madison Beer s’adresse à ses fans, elle leur prête attention. La chanteuse prend le temps de regarder les membres du public, elle les complimente. Elle a avoué avoir été touchée et impressionnée par les dessins et autres cadeaux que certains admirateurs lui ont apportés. La jeune chanteuse a pris le temps de constater l’investissement du public, tant dans leurs tenues – de nombreux spectateurs s’étaient mis des nœuds dans les cheveux ou portaient des corsets ou des motifs floraux – que dans leur capacité à chanter.

Madison Beer se dit très reconnaissante de l’accueil que lui a réservé le public montréalais : « Merci pour l’accueil le plus chaleureux de toute la tournée jusqu’à présent », a-t-elle déclaré, visiblement émue. A plusieurs reprises, l’artiste confie avoir envie de parler à son public et aime prendre le temps d’avoir ces petits moments d’échange. Elle ajoute cependant qu’elle ne veut pas prendre trop de temps, pour ne pas déranger, mais le public est unanime à ce sujet : ces moments sont loin de déranger, bien au contraire.

La chanteuse américaine a également offert des fleurs à son public. Après une courte sortie de scène, elle réapparaît avec un bouquet de roses et le jette à la foule. Toutes ces petites attentions rendent le concert unique et permettent aux spectateurs de se sentir plus proches du musicien.

Danse et sensualité

Madison Beer n’est pas seulement chanteuse, elle est aussi mannequin et possède de jolis traits, ses fans ne diront pas le contraire. Elle le sait et en profite, la chanteuse semble aimer faire des chorégraphies aux mouvements sensuels. Ses fans, majoritairement composés d’adolescents, de jeunes femmes et de personnes queer, l’appellent « mama » voire « mère », termes qui témoignent de leur admiration pour l’artiste. Les spectateurs l’applaudissent autant pour ses mouvements gracieux que pour ses talents de chanteur.

Au-delà des instants dansants, des extraits vidéo sont projetés sur un grand écran en forme d’arc de cercle en fond de scène. Sur ces écrans, le public verra des vidéos de Madison Beer, mais aussi des visuels représentant la terre, les étoiles, ou encore un champ fleuri, pour illustrer les œuvres de l’artiste. Certains visuels avaient déjà été utilisés lors de la venue de Madison Beer à l’Olympia de Montréal en octobre 2021. Ils n’en demeurent pas moins beaux ou impressionnants.

Photo de Susan Moss.

La pop star danse énergiquement tout en chantant pendant le concert de deux heures. Ni elle ni ses fans ne semblent vouloir que la soirée se termine. C’est vers 23h30 que les spectateurs commencent à rentrer chez eux, le sourire aux lèvres.

Deux premiers jeux pour le prix d’un

A 20 heures, la chanteuse Destiny Rogers arrive sur scène. C’est la première fois qu’elle fait la première partie de Madison Beer depuis le début de la tournée Spinnin. Elle interprétera certaines de ses chansons, ainsi qu’une reprise de Personne ne me comprend par SZA. C’est lors de cette reprise que le public sera le plus réceptif, car il connaissait mieux la chanson et ses paroles.

Peu de temps après avoir quitté la scène, c’est au tour de Charlotte Lawrence d’entrer en scène. Ce deuxième premier volet est mieux connu du grand public. Quelques personnes chantent avec l’artiste, la salle se réchauffe. La chaleur dans le MTelus est telle que certaines personnes dans la foule ont dû sortir pendant le concert, voire même se faire aider par la sécurité. Lorsqu’une personne ne se sent pas bien dans la pièce, le chanteur s’arrête et ne reprend que lorsque la sécurité a confirmé que la personne est bien prise en charge. Charlotte Lawrence conseillera fortement aux spectateurs de bien s’hydrater.

Même si les deux artistes qui ont ouvert la soirée ont réussi à réveiller la salle et à la mettre dans l’ambiance, une longue attente entre la fin du rôle de Charlotte Lawrence et l’arrivée de Madison Beer a semblé en frustrer plus d’un. une personne.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV La CCI Nord Isère et la DCF soutiennent la performance commerciale
NEXT NÎMES Le stade du complexe sportif Gaston-Lessut rebaptisé Jean-Pierre Adams