Comme au Sénégal lors des manifestations, l’État français suspend l’application TikTok en Nouvelle-Calédonie

Comme au Sénégal lors des manifestations, l’État français suspend l’application TikTok en Nouvelle-Calédonie
Comme au Sénégal lors des manifestations, l’État français suspend l’application TikTok en Nouvelle-Calédonie

La Nouvelle-Calédonie, archipel français situé dans l’océan Pacifique, est plongée dans une crise politique et sociale majeure. Les émeutes, déclenchées par le vote de l’Assemblée nationale française en faveur du dégel du corps électoral, ont fait quatre morts, dont un policier.

Face à cette situation explosive, le gouvernement français a décrété l’état d’urgence pour 12 jours à compter de ce mercredi soir. Des mesures de sécurité exceptionnelles, telles que des restrictions de déplacements et de rassemblements, seront mises en place. Le Premier ministre Gabriel Attal a également annoncé l’interdiction de l’application TikTok et le déploiement de l’armée pour sécuriser les infrastructures clés de l’archipel.

Le dégel du corps électoral, qui vise à accroître le nombre de personnes autorisées à voter aux élections locales, est vivement contesté par le camp indépendantiste. Ces derniers dénoncent un obstacle au processus de décolonisation et une manœuvre politique visant à affaiblir leur mouvement.

L’interdiction de TikTok en Nouvelle-Calédonie n’est pas sans rappeler les événements survenus au Sénégal entre 2021 et 2024. Le gouvernement sénégalais avait alors coupé l’accès à internet et suspendu plusieurs applications de réseaux sociaux, dont TikTok, Facebook et Twitter, en réponse à de violentes manifestations. Cette décision a suscité de vives critiques de la part des défenseurs de la liberté d’expression.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV La ville s’engage à créer un centre d’art LGBTQI+
NEXT 10-12 mai – Équipe Canada – .