Dans l’Indre, le cirque Bidon revient cet été avec une cinquantaine de représentations

Dans l’Indre, le cirque Bidon revient cet été avec une cinquantaine de représentations
Dans l’Indre, le cirque Bidon revient cet été avec une cinquantaine de représentations

Aux confins de la Creuse, où les routes de campagne s’entrelacent dans un dédale cahoteux et troué, le sentiment de se perdre est inévitable. Pourtant, au milieu de nulle part, un nom surgit : celui de François Rauline. De retour de son périple italien en septembre 2023, ce personnage est le créateur du célèbre spectacle itinérant : le cirque Bidon. Depuis, c’est à Vigoulant – sa demeure depuis 2003 – qu’il a choisi de s’installer pour se ressourcer, mais surtout, se reposer.

“C’est l’histoire de ma vie et du cirque Bidon”

A 78 ans, épuisé après son retour de la Botte, le circassien ne se voyait pas se remettre à l’étrier tout de suite. Pire, il avoue avoir pensé à tout arrêter. « J’étais fatigué après ce voyage mais j’ai fini par m’en remettre. Certaines communautés locales m’ont contacté pour savoir si je leur rendais visite, donc cela m’a encouragé. Ensuite, la visite ici est facile à organiser. » Ainsi, plutôt que de maintenir la centaine de représentations habituelle de la campagne estivale, le créateur a réduit le périmètre à une cinquantaine de représentations dans l’Indre.

L’hiver, une période clé

Durant l’hiver, malgré tout, le cirque ne chôme pas. « On prend soin de nos chevaux et on met les dix trailers en atelier. On répare, améliore, repeint, etc. En même temps, je pense à la nouvelle équipe et à un nouveau spectacle, tout en préservant quelques numéros traditionnels qui font notre identité »il explique.

Durant l’hiver, lorsque François Rauline n’est pas sur les routes, la dizaine de remorques viennent à l’atelier.
© (Photo NR, Matthieu Renard)

Et c’est fait. Dès fin juin, une équipe de 13 personnes embarquera pour une tournée. « Sur la route » est le nom de ce nouveau spectacle.« C’est l’histoire de ma vie et du cirque Bidon. L’histoire évoque les personnes âgées, heureuses de parcourir les routes et de découvrir de nouveaux endroits, par rapport aux jeunes, qui aimeraient rester au même endroit. dit François Rauline.

C’est une des particularités de ce spectacle itinérant. De ville en ville, la troupe se déplace en caravanes hippomobiles : « Cela nous oblige à faire des petits pas à chaque fois car nous ne pouvons pas faire plus de 25 km par jour avec les chevaux. Nous intervenons aussi bien dans les petits villages que dans les grandes villes. En règle générale, nous avons besoin d’une journée sur la route, d’une journée pour le montage et de cinq jours pour l’exposition. »

Du 15 juin et jusqu’au 27 juin, répétitions et préparation de la production auront lieu dans la commune de La Cellette (Creuse), sans répit. « En ce moment, nous travaillons chaque jour pour obtenir, à la fin des répétitions, un spectacle réussi. »

La tournée estivale 2024 du Cirque Bidon

> Du 29 juin au 30 juin, à La Cellette (Creuse) ;

> Du 3 au 7 juillet, à Aigurande ;

> Du 10 au 14 juillet, à Saint-Plantantaire ;

> Du 17 au 21 juillet, à Éguzon ;

> Du 23 au 27 juillet, à Saint-Benoît-du-Sault ;

> Du 31 juillet au 4 août, à Gargilesse ;

> Du 7 au 11 août, à Cluis ;

> Du 14 au 18 août, à Neuvy-Saint-Sépulchre ;

> Du 21 au 25 août, à Chassignolles ;

> Du 28 au 1 aoûteuh Septembre, à Sainte-Sévère-sur-Indre.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Prison, Emmanuel Macron, pêcheur… Les 5 choses à retenir du 15 mai dans la Manche
NEXT Soutien aux grévistes de Rougier & Plé ! – .