« notice rouge » émise par Interpol pour retrouver le fugitif Mohamed Amra

« notice rouge » émise par Interpol pour retrouver le fugitif Mohamed Amra
« notice rouge » émise par Interpol pour retrouver le fugitif Mohamed Amra

l’essentiel
Le récidiviste, qui s’est évadé mardi lors de l’attaque d’une camionnette le transportant dans l’Eure qui a coûté la vie à deux agents pénitentiaires, est désormais recherché dans le monde entier. Une notice rouge a été émise par Interpol mercredi.

Le fugitif Mohamed Amra, qui s’est évadé mardi lors de l’attaque meurtrière d’une camionnette le transportant dans l’Eure, est désormais recherché dans le monde entier. Interpol a annoncé mercredi 15 mai avoir émis une notice rouge pour localiser le récidiviste.

Lire aussi :
DIRECT. Attaque d’un fourgon de prison : le fugitif Mohamed Amra est désormais recherché par Interpol

“Une notice rouge a été émise à la demande des autorités françaises qui recherchent l’évadé Mohamed Amra, alias ‘La Mouche'”, a précisé sur le réseau social https://twitter.com/INTERPOL_HQ/status/1790712852765958353 (ex-Twitter) l’organisation internationale de coopération policière basée à Lyon. Les notices rouges permettent de transmettre au réseau des avis de recherche internationaux émis par la justice d’un pays contre des suspects désignés sous le terme « Personnes recherchées » dans le but de faciliter leur arrestation.

Mohamed Amra, 30 ans, s’est évadé lors d’une attaque à l’arme lourde contre un fourgon pénitentiaire visant à le libérer, mardi au péage d’Incarville (Eure). Deux gardiens de prison ont été tués et trois blessés. L’attaque a provoqué une vive émotion parmi les agents pénitentiaires. Plusieurs centaines de personnes ont participé à une journée « prison morte » à travers la France.

Lire aussi :
Un fourgon pénitentiaire attaqué dans l’Eure : qui est Mohamed A. dit « La Mouche », le détenu qui s’est évadé lors de l’attaque ?

Le détenu avait fait l’objet de plusieurs condamnations et mises en examen dans des affaires de délinquance organisée et était “très connu de la justice”, selon la procureure de Paris Laure Beccuau. La dernière condamnation remonte au 7 mai, par le tribunal judiciaire d’Evreux « pour un cambriolage » qui lui a valu 18 mois de prison. Il était en détention provisoire pour d’autres dossiers, dont une mise en examen par la JIRS (Juridiction Interrégionale Spécialisée) de Marseille dans une affaire d’assassinat en bande organisée. Lors de l’agression, il regagnait la maison d’arrêt d’Evreux où il a été incarcéré après une audience au tribunal judiciaire de Rouen.

#Français

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Des surveillants agressés par un lycéen de 17 ans dans ce lycée professionnel de l’Oise
NEXT La Guyane et Mayotte, à Paris, recherchent des professionnels de santé