Un infirmier radié du barreau pendant six ans pour avoir exposé son pénis à un patient de 78 ans

Un infirmier radié du barreau pendant six ans pour avoir exposé son pénis à un patient de 78 ans
Un infirmier radié du barreau pendant six ans pour avoir exposé son pénis à un patient de 78 ans

Un infirmier d’agence québécoise a été retiré de la profession pour six ans pour avoir exhibé son pénis en érection et demandé une fellation à un patient âgé à qui il prodiguait des soins dans une résidence semi-autonome.

« Les mesures prises sont graves. [Il] a abusé de ce privilège pour satisfaire ses propres besoins», déplore le Conseil de discipline de l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec dans une récente décision concernant Mohammed-Hicham Sohbi.

L’infirmière a été radiée du barreau pendant six ans et devra payer une amende de 2 500 $. En octobre 2020, Sohbi faisait partie de la brigade COVID à la résidence La Belle Époque du CIUSSS de la Capitale-Nationale.

Et alors qu’il soignait une dame de 78 ans, il s’est retourné avec son pénis en érection dépassant de son pantalon. Le patient a décrit comment il s’est agenouillé à son niveau et a dit quelque chose comme : « J’aimerais avoir des relations sexuelles orales. »

Elle était vulnérable

Elle l’a immédiatement repoussé en lui disant : « Non, ce n’est pas pour ça que je suis là » et « Va-t’en, je ne veux plus te voir ». L’homme est parti. Mais le septuagénaire a passé le reste de la nuit incapable de dormir et à pleurer.

L’infirmière s’est défendue en donnant une toute autre version des faits, mais le Conseil n’y a pas cru.

« Ces actes abusifs à caractère sexuel sont commis contre une personne vulnérable dans son milieu de vie. Sans son métier, [il] n’aurait pas eu cet accès privilégié à la chambre du client ce soir-là », peut-on lire dans la décision.

Et ce n’était pas ses premières escapades. Quelques semaines plus tôt, l’infirmière de moins d’un an s’était attaquée à un collègue dans un CHSLD où il travaillait pour la première fois.

Lors d’une visite sur place, il se tenait si près d’elle, malgré la pandémie, qu’elle avait du mal à accomplir ses tâches. Il l’a également complimentée pour “son beau corps”.

Un peu plus tard, alors que l’infirmière se penchait sur un patient pour mesurer sa tension artérielle, Mohammed-Hicham Sohbi lui frottait son sexe. Le Conseil n’a pas accepté sa théorie de l’accident.

Malgré la gravité des faits, il a pu conserver son permis. Car le retrait du permis est « une sanction réservée aux cas les plus graves ».

Pas trouvé

L’homme de 38 ans a également des démêlés avec la justice sur la Côte-Nord de Québec. Il fait face à des accusations d’agression, de séquestration et de harcèlement envers une femme dans un contexte domestique.

Il a également été accusé d’entrave à la justice pour avoir demandé à sa victime présumée de retirer sa plainte. Lors de la dernière audience, qui remonte à l’automne 2022, un mandat d’arrêt a été émis contre lui.

Selon nos informations, il a depuis fui vers la France, d’où il a immigré pour travailler comme infirmier.

Avez-vous des informations à nous partager sur cette histoire ?

Écrivez-nous au ou appelez-nous directement au 1 800-63SCOOP.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV «Je pense que j’ai ma place parmi les pros»
NEXT une fromagerie du Doubs condamnée à une amende de 30 000 euros – macommune.info