Entreprises les mieux gérées | Les technologies Averna débarquent en Tchéquie

Entreprises les mieux gérées | Les technologies Averna débarquent en Tchéquie
Entreprises les mieux gérées | Les technologies Averna débarquent en Tchéquie

Il y a un mois, Averna comptait 400 employés dans le monde. Aujourd’hui, l’entreprise montréalaise spécialisée dans les tests et les solutions de qualité en compte 575 et elle ne s’arrêtera pas là, si l’on en croit son président-directeur général François Rainville.


Publié à 00h58

Mis à jour à 9h00

Jean Gagnon

Collaboration spéciale

Début avril, la société a acquis la société tchèque ELCOM et ses filiales. Celui-ci est reconnu pour son expertise dans le domaine des tests et mesures, et s’harmonise parfaitement avec les activités d’Averna, qui ambitionne déjà d’être l’un des principaux fournisseurs mondiaux de solutions de tests et de qualité, explique François Rainville. .

Croissance

Le développement d’Averna s’est accéléré au cours des cinq ou six dernières années. « Nous sommes partis du principe que le secteur était très fragmenté », explique-t-il. Les premières acquisitions ont été réalisées aux États-Unis et au Mexique. L’année dernière, Averna a élargi sa présence internationale en acquérant la société allemande ProNES, qui accompagne principalement les fabricants de batteries. Cela est allé de pair avec Averna pour qui l’électrification des transports sera certainement un créneau privilégié et qui travaille déjà en étroite collaboration avec Flo, un important fournisseur de bornes de recharge pour véhicules électriques à Montréal.

« Après deux années de discussions, le moment était désormais venu d’acquérir ELCOM, dont l’expertise et le positionnement stratégique sur les marchés de l’automobile, et principalement des véhicules électriques, seront de parfaits compléments pour Averna. réaliser ses ambitions en Europe », poursuit François Rainville.

Et nous ne nous arrêterons pas là. Nous continuons à effectuer les vérifications nécessaires [due diligence] sur plusieurs autres sociétés intéressantes. L’objectif est de doubler notre chiffre d’affaires dans les deux prochaines années.

François Rainville, président et chef de la direction d’Averna

Verrons-nous bientôt Averna entrer en bourse ? « Ce n’est certainement pas pour tout de suite », répond François Rainville. “Notre situation financière est excellente, nous n’avons pas besoin de fonds propres supplémentaires et nous n’envisageons pas de stratégie de sortie, du moins pour le moment”, assure-t-il.

Un actionnariat solide

Averna s’appuie sur un groupe d’actionnaires solide. Les partenaires Walter Capital est le plus important et ont participé aux négociations menant à l’acquisition d’ELCOM. Parmi les autres actionnaires, outre les 13 dirigeants de la firme, on compte également sur W Investments Group, un fonds de capital-investissement montréalais, ainsi qu’Investissement Québec. « Averna déploie efficacement ses capitaux dans des projets prometteurs et assure une croissance soutenue. Elle se démarque par ses connaissances technologiques et, par son expertise, contribue à améliorer la productivité des entreprises manufacturières, une ambition qui figure parmi les priorités d’Investissement Québec », résume Bicha Ngo, président-directeur général d’Investissement Québec.

La clé du succès

La clé du succès d’Averna est d’être bien diversifiée dans quatre secteurs aux cycles économiques différents et de s’adresser à une clientèle largement répartie géographiquement, explique son président, François Rainville. Les quatre secteurs où l’on retrouve principalement ses solutions de tests et de qualité sont les transports, les dispositifs médicaux, l’électronique grand public et certains produits industriels.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV MONDE – Le Canada réduit la marque
NEXT images du rappeur Jul mettant le feu à la vasque olympique à Marseille