Un nouveau logo pour le cyclisme en Haute-Yamaska

La MRC a dévoilé pour la première fois, mercredi, le logo et les aspirations d’une campagne promotionnelle intitulée « Ici, c’est du vélo ».

Cette initiative vise à augmenter le nombre de cyclistes et à rappeler que le réseau cyclable ici est très étendu et accessible.

«Nous souhaitons que le vélo prenne plus de place et que la voiture laisse un peu de place», a déclaré Nicolas Labbé, président de la firme Zen Branding, lors d’une présentation à l’hôtel Le Castel.

>>>>>>

Des sacs banane portant le nouveau logo ont été produits. (Catherine Trudeau/La Voix de l’Est)

Son entreprise a conçu la campagne de communication qui sera lancée en 2025.

L’ensemble du réseau de pistes et d’activités cyclables de la Haute-Yamaska ​​et de Bromont, dont la signalisation sera refaite, est également regroupé sous le nom de Réseau vélo Yamaska.

Le maire de Saint-Joachim-de-Shefford s’est dit « ravi » de la campagne initiée par la MRC et la Société de développement récréotouristique de la Haute-Yamaska.

>>>>>>

Le maire de Saint-Joachim-de-Shefford, René Beauregard. (LA VOIX DES ARCHIVES DE L’EST/LA VOIX DES ARCHIVES DE L’EST)

René Beauregard estime que le nom Réseau cyclable Yamaska ​​sera « plus représentatif de tout ce qui se fait à vélo dans la région ».

« Près de chez nous, il y a le sentier La Campagnarde que j’adore, mais j’ai l’impression qu’il n’est pas connu !

Il reconnaît toutefois que ce n’est qu’un « début » et qu’il y a beaucoup à faire pour réduire l’usage de l’automobile dans une région de l’Amérique du Nord où la valse des saisons apporte aussi son lot d’inconvénients.

«On sait qu’on fait du chemin dans certains cas», a déclaré M. Beauregard. Après, il faudra qu’il y ait d’autres actions, comme inciter les entreprises à encourager le vélo.»

« Une richesse incroyable »

>>>>>>

Cycliste chevronné, auteur et conférencier Jonathan B. Roy. (Catherine Trudeau/La Voix de l’Est)

Le dévoilement de la campagne a été précédé d’une conférence du cycliste globe-trotter Jonathan B. Roy, dont le dernier livre raconte ses aventures en Asie et en Amérique du Sud.

L’auteur a rappelé que les pistes cyclables sont rares dans le monde et que « c’est un atout incroyable d’avoir ça dans notre cour ».

Faire du vélo procure un sentiment de liberté qui est pour lui « la meilleure façon de voyager et d’élargir nos horizons ».

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Nouveaux dégâts dans cette commune du sud Calvados
NEXT prévisions de pluie et d’orages