Le Conseil fédéral pourrait bénéficier d’une exemption pour exporter du matériel de guerre

Le Conseil fédéral pourrait bénéficier d’une exemption pour exporter du matériel de guerre
Descriptive text here
Lire aussi : L’Allemagne insiste de plus en plus sur les réexportations d’armes

Opposition de gauche

Selon le communiqué du gouvernement, la pourra ainsi mieux assurer la sécurité juridique des matières compensatoires liées aux acquisitions de matériel militaire. Le Conseil fédéral sera toujours tenu de respecter les obligations internationales de la Suisse, et notamment le droit de la neutralité. aujourd’hui, les exportations vers des pays qui violent gravement et systématiquement les droits de l’homme ne seront pas autorisées.

Le Parlement pourra exercer un contrôle sur le gouvernement et sera impliqué en cas d’exception. La proposition a été élaborée par le Comité de politique de sécurité du Conseil des Etats. Lors des débats, le centre droit a estimé que ce changement devait permettre à la Suisse d’être considérée comme un partenaire fiable. Il a également insisté sur la situation géopolitique mondiale, perturbée par l’agression russe en Ukraine.

A lire aussi : Un véhicule militaire de fabrication suisse repéré en Ukraine

La gauche avait jugé « inadmissible » la réouverture de ce débat qui avait déjà eu lieu lorsque le Parlement avait élaboré un contre-projet à l’initiative populaire « Contre les exportations d’armes vers les pays en proie à la guerre civile », dite initiative « corrective ». . L’exemption a été abandonnée et l’initiative retirée. Le Groupe pour une Suisse sans armée (GSsA) avait annoncé un référendum.

Lire aussi : Chute des ventes d’armes en Suisse : « Certains pays se détournent de nous »

#Suisse

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Le Canada crée 90 000 emplois en avril, dépassant les attentes, alors que le taux de chômage reste stable
NEXT moins d’argent dans les caisses de l’État, augmentation des bonus