la culture traverse-t-elle les frontières ? – .

la culture traverse-t-elle les frontières ? – .
Descriptive text here

La culture parvient-elle à franchir les frontières ?

Claude Haegi – Président de la Fondation pour le développement durable des régions européennes (FEDRE) *, François Saint-Ouen – Secrétaire Général de la Fondation FEDRE *

Publié aujourd’hui à 10h22

Voltaire, Rousseau, M.moi de Staël et son groupe Coppet (Constant, Sismondi, Necker, etc.), ces précurseurs mondialement connus de la démocratie vivaient là, sur cette petite portion de territoire entre Genève, Vaud et la France. Avant de réussir à Paris, Rousseau, originaire de Genève, s’est formé à Annecy, Chambéry et Turin, puis à Lyon. Et Voltaire, à son retour de Prusse, s’installe à Genève dans la Villa des Délices en 1753 (il y écrit et publie « Candide ») avant d’acquérir le château de Ferney en 1759. C’est là qu’il vient retrouver Pierre Calas, fils d’un protestant injustement exécuté à Toulouse, qui le convainquit d’écrire le célèbre « Traité de la tolérance » (1763) à Ferney.

Aujourd’hui, la Villa des Délices et le Château de Voltaire à Ferney, distants de 5 km, travaillent en étroite collaboration outre-frontière. La Villa possède des collections qu’elle prête volontiers au Château qui reçoit 32 000 visiteurs par an. Les groupes scolaires visitent les deux. Le 29 novembre 2023, le président Macron a passé une matinée au Château « pour honorer notre patrimoine commun franco-suisse », lors de sa réouverture au public après restauration.

Lors des enchères, la France et Genève évitent souvent de surenchérir. La Villa reste cependant peu visible à Genève, tandis que le Château, qui appartient à l’État depuis 1999, mobilise donc peu les élites politiques locales.

2028 sera l’année des 250e anniversaire de Voltaire et Rousseau. Ne pourrait-on pas l’utiliser pour concevoir un événement à portée internationale qui donnerait l’ampleur souhaitée à ce patrimoine ?

Dans le secteur culturel comme ailleurs, il existe un déséquilibre persistant entre Genève et son environnement et une relation entre centre et périphérie qui n’est pas sans défauts : Genève ignore trop la « France voisine » et cette dernière regarde trop exclusivement vers Genève.

Pourtant, l’exemple du Paléo Festival de Nyon, créé en 1976, montre qu’un projet ambitieux peut être pleinement réalisé en périphérie de Genève.

Pourquoi ne pas rêver d’une réalisation culturelle prestigieuse près d’Annemasse ou de Ferney ? Le succès du Léman Express, qui permet de rejoindre facilement Annemasse (mais ignore le Pays-de-Gex), peut contribuer à rééquilibrer un peu la donne. Grâce à lui, Château-Rouge et la Villa du Parc voient une part croissante de Genevois dans leur public.

La Villa du Parc est membre actif d’un « réseau d’art contemporain en région alpine » baptisé Altitudes, centré sur les thématiques actuelles de la montagne et du réchauffement climatique. Ce réseau, actuellement coordonné par l’Archipel d’art contemporain de Saint-Gervais-les-Bains, se déploie dans un autre espace, vers l’est, et prévoit de s’étendre vers le Valais et la Vallée d’Aoste.

La « France voisine » ne doit pas avoir les yeux rivés sur la métropole genevoise. Dans les années 1980, Claude Haegi, membre de l’Exécutif de la Ville de Genève, proposait au bourgmestre d’Annemasse qu’au lieu d’être démoli, le dépôt de locomotives en forme de rotonde pourrait être transformé en un « musée d’art contemporain pour un usage très particulier ». grands travaux » et deviennent un lieu incontournable, comme Gianadda à Martigny. Il reste convaincu que c’est par de telles actions que l’on rééquilibre un territoire. Mais pour cela, rappelle-t-il, il faut une personnalité engagée avec détermination.

Et si l’exemple en matière de coopération culturelle transfrontalière venait du Rhin supérieur ? La région dite des « Trois Pays » entre Bâle en Suisse, Mulhouse en France et Fribourg en Allemagne fait beaucoup dans ce domaine. Un Pass Musées (Museumspass) y a été créé regroupant 350 musées, châteaux et jardins en France, Suisse et Allemagne, ainsi que 1000 expositions ou événements temporaires. Il est valable un an à compter de la première visite et coûte 150 euros. Nous pouvons achetez-le en ligne et il offre un accès gratuit pendant douze mois à un adulte et 5 enfants de moins de 18 ans à tous les musées et manifestations temporaires faisant partie de ce réseau.

Il existe également un « Musée des Trois Pays » (Dreiländermuseum) unique en Europe, installé dans une ancienne usine de tabac construite au XVIIIe siècle à Lörrach, ville allemande de 50 000 habitants. à vingt minutes de Bâle. Environ 20 000 visiteurs par an. Sur une superficie de 1000 m2, l’histoire de la création des frontières dans la région et leurs conséquences, les traditions communes des habitants, et la manière dont leur vie s’organisait à la frontière sont présentés de manière pédagogique et interactive. .

* Créée à Genève en 1996 dans l’orbite du Conseil de l’Europe, la Fedre s’est toujours intéressée aux régions transfrontalières. En 2023, elle a noué un partenariat avec la banque Crédit Agricole next pour étudier l’effet frontière autour de la Suisse dans différents domaines, dont certains échappent à l’attention du grand public.

Bulletin

« La Tribune des Opinions »

Avec la Tribune des Opinions, retrouvez analyses, éditoriaux, lettres de lecteurs, avis d’experts… Autant d’éléments pour vous faire votre propre opinion chaque lundi.

Ouvrir une session

Avez-vous trouvé une erreur ? Merci de nous le signaler.

0 commentaire

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV un bar ambulant comme nouveau « Trait d’union » dans les villages de la vallée du Lot – .
NEXT Hausse du prix des nuitées cet été en Suisse pour faire face au manque de personnel – rts.ch