pannes de courant plus longues en Estrie

pannes de courant plus longues en Estrie
Descriptive text here

ÉNERGIE. Les pannes électriques qui se multiplient en raison des aléas climatiques ne sont pas une mode. En 2023, la durée moyenne des interruptions de service imprévues était de près de 24 heures (1 420 minutes) en Estrie, selon le dernier bilan des activités de distribution d’Hydro-Québec.

La lecture du rapport d’activité récemment remis à l’Autorité de l’Energie nous permet d’apprendre que la dernière année a été la pire des quatre dernières ; passant de 563 minutes en 2020 à 1420 minutes l’année dernière. Une donnée qui n’a toutefois rien à voir avec 2019 où les clients estriens d’Hydro-Québec ont été privés de service pendant 1963 minutes (plus de 32 heures).

L’Outaouais a été la région la plus touchée à cet égard avec 2 164 minutes sans électricité suivi de Laval (1 766 minutes) et de Montréal (1 591 minutes).

« Le 5 avril (2023), un cocktail météorologique composé de 10 à 30 mm de glace, de grésil et de vent a frappé plusieurs régions du Québec, principalement à Montréal, en Outaouais et en Montérégie. Au plus fort de l’événement, 1 125 000 foyers étaient privés d’électricité et nous avons enregistré 9 669 pannes au total», a indiqué Cendrix Bouchard, porte-parole d’Hydro-Québec.

Selon l’entreprise publique, l’épisode des incendies de forêt de l’été dernier explique également les nombreuses coupures de courant. Et dans de nombreux cas (entre 40 % et 70 % selon les régions), la végétation, qui entre en contact avec les équipements, en est souvent la cause.

L’an dernier, 2 910 pannes (5 minutes et plus) survenues sur le réseau de distribution moyenne et basse tension ont été enregistrées en Estrie.

«Nous visons une réduction du nombre de pannes de 35 % d’ici sept à dix ans et une réduction de 30 % du taux de pannes liées à la végétation d’ici 2028», a suggéré Cendrix Bouchard, d’Hydro-Québec. .

Baisse des plaintes

Dans un tout autre ministère, le rapport déposé à la Régie révèle que le nombre de plaintes (1 640) a diminué de 17 % l’an dernier par rapport à 2022 (1 979 plaintes).

La majorité des réclamations clients concernent la maintenance du réseau électrique (33%).

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Risque d’orages violents dans ces 2 secteurs du Québec
NEXT Le Musée d’Ethnographie (MEG) interroge Genève dans le monde colonial