la balle dans le camp d’Ottawa

la balle dans le camp d’Ottawa
Descriptive text here

«Nous sommes prêts à investir davantage dans le projet, à condition que le gouvernement fédéral fasse de même», répond le cabinet du ministre québécois de l’Environnement, Benoit Charette, dans une déclaration écrite à Soleil.

Malgré une facture augmentant de 50 millions par rapport à 2021, la Ville de Québec s’estime toujours prête à aller de l’avant avec la réalisation d’un projet de vente de vapeur de l’incinérateur au nouveau complexe hospitalier du CHU de Québec.

Mais pour ce faire, il faudra que le gouvernement Legault accepte d’injecter des sommes supplémentaires importantes pour couvrir sa part de la facture, a demandé la semaine dernière la vice-présidente du comité exécutif de la Ville, Marie-Josée Asselin.

Porté de 44 à environ 90 millions, l’évaluation des coûts de construction s’est révélée trop coûteuse pour la Ville, qui a demandé un soutien renouvelé – et amélioré – à ses partenaires gouvernementaux qui finalisaient le montage financier.

« Pour le moment, nous continuons à avoir des discussions avec le [ministère de l’Environnement] à ce sujet, explique le porte-parole municipal Jean-Pascal Lavoie. Mais cela nécessitera également un engagement supplémentaire de la part du gouvernement fédéral pour pouvoir avancer sous la forme prévue jusqu’à présent.

Le gouvernement du Québec lui-même en pose une condition sine qua non à son propre engagement. « Nous sommes prêts à couvrir la moitié des dépassements de coûts du projet si le gouvernement fédéral s’engage à assumer l’autre partie », affirme Amélie Moffet, attachée de presse du ministre Benoit Charette.

À l’origine, les trois paliers s’étaient entendus en juillet 2021 pour un partage de 16,9 millions pour Ottawa et de 14,1 millions pour Québec. La Ville a dû payer les 12,8 millions restants.

La vapeur de l’incinérateur de Québec devait permettre à l’hôpital Enfant-Jésus de devenir le « premier hôpital neutre en carbone » au Québec, avec l’élimination de 10 000 tonnes de gaz à effet de serre de l’atmosphère.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV L’alcool au volant touche 4% des automobilistes en Suisse
NEXT Swiatek creuse l’écart sur Sabalenka en tête