Service Antilles-Guyane : les transitaires en attente

Service Antilles-Guyane : les transitaires en attente
Service Antilles-Guyane : les transitaires en attente

{shopref}magazine-55{/shopref}

La BDAF semble bien se porter dans cette période de crise, après avoir parcouru un long chemin (IE n°41). « Sur le dernier trimestre, notre part de marché corporate a augmenté de 0,8% » déclare Eva Guravert, directrice du développement commercial de cette banque qui est la seule à offrir un service complet aux Antilles-Guyane, c’est-à-dire que les décisions stratégiques sont prises par son conseil d’administration local. En fait, les emplacements des autres réseaux sont des succursales ou des filiales. « Deux éléments nous ont en effet permis de passer la dernière période avec plus de sérénité : tout d’abord, dans le cadre de notre restructuration et de notre augmentation de capital, nous avons reçu deux apports de ressources de la part d’Océor/Caisse d’épargne, l’un en 2007, l’autre en 2008, qui couvrent nos besoins pour les trois prochaines années. Puis, en juin, nous avons acheté de l’argent à un taux inférieur à celui qui a été pratiqué par la suite, ce qui n’a pas été le cas de tout le monde”, explique Cyril Bellamy, directeur général adjoint. La banque continue donc de moderniser son réseau : elle vient d’ouvrir deux agences en Guyane, une à Matoury, et un centre d’affaires à Collery ; elle en inaugure une ce mois-ci en Basse-Terre, a restructuré ses implantations à Saint-Martin et en Martinique… Et a mené une campagne publicitaire au plus fort de la crise pour inciter les épargnants à y transférer leur épargne avant le 31 décembre tout en étant rémunérés à 8 heures. », première escarmouche dans la bataille pour le Livret A* qui débute le 1er janvier 2009.

* Depuis le 1er janvier 2009, l’épargne du Livret A peut être collectée par tous les réseaux bancaires (auparavant elle ne pouvait être souscrite qu’auprès de la Caisse d’Epargne, de la Banque postale et du Crédit Mutuel) avec pour obligation pour les banques d’envoyer 70 % de l’épargne. collecte à la Caisse des Dépôts qui détenait jusque-là 100 % de la ressource. L

#Français

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Papier Excellence et la Nouvelle-Écosse résolvent leurs différends et lancent une étude de faisabilité pour l’usine de Liverpool
NEXT EN VIDÉO | Lavé par le Vatican, le cardinal Cyprien-Lacroix invite le plaignant à le poursuivre pénalement afin « que la lumière soit faite »