Les glissements de terrain se multiplient sur nos territoires

En Corrèze, pas moins de 150 troubles de ce type ont été recensés depuis le début de l’année sur les routes du département. Un effet direct du changement climatique naturellement pris au sérieux explique Jean-Marie Taguet, vice-président du conseil départemental de la Corrèze, délégué aux routes : ” C’est un sujet qui a été pris très au sérieux. Nous essayons également de faire de la prévention depuis deux ans. Nous avons signé des contrats avec des entreprises qui nous permettent d’effectuer des surveillances géotechniques dans des zones à haut risque. Cette prévention est donc plus que jamais nécessaire. Mais nous ne pouvons pas surveiller les 4 700 kilomètres de route que nous avons dans le département de la Corrèze. Nous avons quelques points durs que nous surveillons un peu plus. Mais c’est vrai que c’est un phénomène qui fait réfléchir.»

Déréglementation climatique

« Ce phénomène est dû au changement climatique, poursuit Jean-Marie Taguet. On le constate néanmoins depuis fin 2023 et dans les premiers mois de 2024 avec ces fortes pluies. Les terres qui étaient très sèches et qui, avec les fortes pluies, provoquent désormais des glissements de terrain, qu’il s’agisse de remblais, d’affaissements de routes ou même de ruptures de murs de soutènement.

#Français

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Cambriolage de voiture, deux personnes grièvement blessées sur l’A6… Le point sur l’actualité dans l’Yonne
NEXT Lieux à (re)découvrir lors de la Nuit européenne des musées en Essonne