Soleil Launière remporte les 28e Francouvertes

Soleil Launière remporte les 28e Francouvertes
Soleil Launière remporte les 28e Francouvertes

Accompagnée d’une musique presque anxiogène, Soleil Launière a d’abord entamé une lente procession dans la salle, directement à travers le public, portant une grosse branche sur la tête.

Si son entrée a marqué les esprits et mis la barre haute, l’artiste multidisciplinaire n’a pas déçu le public une fois montée sur scène. Elle a laissé une forte impression tout au long de sa prestation. Surtout quand elle a énuméré une longue liste de noms de femmes disparues avant d’interpréter MMIWG2S, extrait de son premier album, Taueu (2023).

« Je suis vivant même sous terre. Je crie même sans air», chantait-elle, les deux pieds posés – littéralement – ​​sur terre.

Absorbée par la musique, la chanteuse a livré des moments de danse hypnotisants, dont un où son corps semblait répondre aux cris d’animaux ou d’oiseaux. Comme si l’interprète se transformait sous nos yeux, des traits de son visage aux mouvements de ses bras et de ses jambes.

« Je vous parle en crochi innu. Une croche assumée qui veut porter la relève”, a-t-elle déclaré avant de commencer À la fin, accompagné à quelques reprises de la voix de Joséphine Bacon.

Celle qui vit désormais à Montréal a conclu sa prestation avec Piekuakami. Une chanson sur le territoire qui lui manque, mais qui incarne encore pour elle le « rire d’enfance ».

Visiblement heureuse d’avoir décroché les honneurs aux 28e Francouvertes, la gagnante n’a cependant pas prononcé de discours sur scène, serrant rapidement dans ses bras ses confrères musiciens venus la rejoindre.

Le grand gagnant des Francouvertes remporte une bourse de 15 000 $ ainsi que plusieurs prix, dont 20 heures d’enregistrement en studio aux côtés d’un ingénieur du son, une campagne publicitaire et l’impression de 1 000 livrets d’album.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Les Etats-Unis « optimistes » pour un accord contre les pandémies
NEXT Après les gros titres | Legault va-t-il dompter les « pousseurs virtuels » ? – .