La bourse suisse monte après une séance en montagnes russes

La bourse suisse monte après une séance en montagnes russes
La bourse suisse monte après une séance en montagnes russes

La Bourse suisse a terminé dans un ordre désorganisé lundi, après une course en montagnes russes autour de l’équilibre. Le SMI a évolué dans une fourchette relativement étroite, d’une quarantaine de points, au-dessus de la barre des 11’700 points. La prudence était de mise sur les marchés alors que l’on attendait mercredi les chiffres de l’inflation CPI du mois d’avril aux Etats-Unis.

A New York, Wall Street gagnait du terrain dans la matinée au début d’une semaine importante en termes de données macroéconomiques sur le front de l’inflation et des dépenses de consommation aux Etats-Unis.

Cette semaine, tous les regards seront tournés vers la publication mercredi de l’inflation américaine avec l’indice CPI du mois d’avril. Autre donnée importante, également publiée mercredi : les ventes au détail, qui donnent une première estimation de la consommation, moteur de l’économie américaine.

“Ces deux indices ont la capacité de faire bouger les choses de manière significative en ce qui concerne la politique monétaire et les attentes de baisses de taux”, a prévenu Art Hogan de B. Riley Wealth Management.

Le SMI gagne 0,12% à 11.768,08 points, en hausse à 11.772,82 et en baisse à 11.729,47. Le SLI a perdu 0,13% à 1.915,95 points et le SPI a gagné 0,20% à 15.710,12 points. Sur les 30 actions vedettes, 14 ont augmenté et 16 ont baissé.

Le géant des matériaux de construction Holcim (-4,1% ou -3,34 francs) termine en dernière position. Le titre s’est négocié hors dividende de 2,80 francs. Lonza (-1,9%) et Swatch et TVA Group (chacun -1,8%) complètent le quatuor des plus grands perdants.

Holcim n’a pas pu bénéficier d’un relèvement de l’objectif de cours de Julius Bär, qui a confirmé « acheter ». L’analyste souligne le début d’année prometteur pour les Saint-Gallois, dont la capacité de fixation des prix reste élevée et la marge bénéficiaire est en croissance.

Stifel a abaissé l’objectif de cours de l’action de l’horloger biennois et a confirmé le « hold ». Si la pression liée au franc fort s’est atténuée depuis janvier, les analystes s’attendent à une baisse de la demande plus importante que prévu en Chine, un marché qui représente un tiers du chiffre d’affaires de Swatch.

Le concurrent genevois de Bienne, Richemont (-0,6%), a également perdu quelques plumes.

Autres perdants, Sonova (-1,0%) publie mardi ses résultats annuels 2023-2024, suivi jeudi par les assureurs Zurich Insurance (-0,5%) et Swiss Re (-1,1%) avec leurs performances trimestrielles.

SIG Group (-0,8%) a placé 450 millions d’euros de titres de créance auprès de banques et d’investisseurs institutionnels. L’opération permet d’allonger l’horizon de maturité des prêts du groupe schaffhousois tout en élargissant la base de ses créanciers.

Le podium du jour est composé de Logitech (+1,5%), ABB (+1,4%) et Givaudan (+1,3%).

Alcon (+1,0%) devait dévoiler ses chiffres trimestriels dans la soirée, après la clôture de Wall Street. Les analystes interrogés par l’agence AWP s’attendaient à une accélération du chiffre d’affaires à 2,48 milliards de dollars et de la marge opérationnelle à 13,2%.

Les poids lourds Roche (bon +1,2%, porteur +1,0%) et Novartis (+0,8%) ont soutenu l’indice, Nestlé (-0,2%) a pesé.

Sur un marché plus large, le fabricant de semi-conducteurs AMS-Osram (stable) souhaite investir environ 588 millions d’euros dans une nouvelle génération de puces électroniques d’ici 2030, afin de répondre à la demande croissante du secteur de la technologie médicale, de l’industrie et des ordinateurs portables.

Le gestionnaire de fortune GAM (+2,5%) et son actionnaire Rock Investment ont signé une lettre d’intention en prévision de l’augmentation de capital prévue de 100 millions de francs.

Newlat, nouvel actionnaire clé du transformateur laitier en difficulté Hochdorf (-3,6%), a déclaré dans un entretien à l’agence AWP qu’il était prêt à investir jusqu’à 80 millions de francs pour remettre l’entreprise sur les rails. Le plan de relance fera l’objet d’une présentation détaillée mercredi lors de l’assemblée générale du groupe lucernois.

Newron (+5,7%) revient sur le succès revendiqué deux semaines plus tôt d’une étude clinique décisive sur son traitement expérimental Evenamide contre la schizophrénie, administré en traitement d’appoint à des patients ne bénéficiant pas d’antipsychotiques de deuxième génération.

Temenos (+5,8%) continue de progresser. Les investisseurs Martin et Rosmarie Ebner ont porté leur participation dans l’éditeur de logiciels genevois, via leur holding Patinex, à 15,62%, contre près de 13% auparavant. Le fonds d’investissement britannique Petrus Advisers progresse à 3,42%, après avoir été sous le seuil de déclaration de 3%. (AWP)

rp/lf

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Qu’est-ce qui menace le Canada? – .
NEXT Déclaration finale. Les recommandations adoptées par le Congrès national de l’Institution socialiste des élus municipaux et professionnels visent à redonner de la valeur aux institutions élues