Uni Mail occupé une autre nuit

Uni Mail occupé une autre nuit

Publié : 13/05/2024, 23h34

L’occupation de la salle Uni Mail par la Coordination des étudiants palestiniens (CEP-UniGe) va-t-elle durer une nuit de plus ? Lors de la fermeture du bâtiment, de nombreuses personnes présentes ont volontairement pris la sortie. Mais un groupe d’une soixantaine de militants a décidé d’y passer une nuit supplémentaire.

Une première version de cet article évoquait la possible fin du mouvement, ce qui ne s’est pas produit. En effet, la décision d’attendre l’arrivée de la police avant de procéder à une éventuelle évacuation a été prise lors d’une assemblée générale au cours de laquelle 150 étudiants étaient présents, et à laquelle - n’a pas eu accès.

A 22h15, le drapeau palestinien géant qui ornait l’entrée a été retiré. Cependant, de nombreux autres étendards restaient accrochés, symboles de cette semaine de défense de la cause palestinienne.

Les slogans « nous sommes les enfants de Gaza » et « Palestine libre et libre » ont résonné à leur départ. Puis, en forme de baroud d’honneur, les mots de « plus chaud, plus chaud, nous sommes plus chauds que le rectorat » ont résonné dans l’enceinte qui se vide, suivis de « Leuba démissionne, Leuba casse -Tu ».

Au même moment, vers 23h15, les services de sécurité de l’Université ont menacé les personnes présentes, dont des journalistes, d’être dénoncées pour violation de propriété si elles restaient sur place. Un risque qui n’a pas impressionné le groupe d’une soixantaine de personnes, bien décidées à maintenir leur présence nocturne.

Plainte du rectorat

Plus tôt ce lundi, un plainte pour violation de domicile a en effet été déposé par le rectorat, annonçant la fin de la période de négociations dont toutes les parties avaient reconnu l’échec.

Dans un communiqué rendu public lundi après-midi, l’Université a déploré une « montée en puissance » du mouvement étudiant pro-palestinien. Selon le rectorat, l’interdiction d’accès aux étrangers n’était plus une mesure suffisante.

La conseillère d’État Anne Hiltpold, chargée de l’instruction publique, a également soutenu l’idée d’une évacuation. Le magistrat du PLR a relevé lundi « les limites » du dialogue souhaité par l’Alma mater. “Le conseiller d’Etat considère que cette situation d’occupation illicite n’a que trop duré et doit cesser”, avait alors déclaré un porte-parole. Les locaux doivent être évacués. »

Premier ultimatum ignoré

Le ton avait déjà commencé à se durcir en fin de journée dimanche à l’Université. Par courriel, la rectrice de l’Université de Genève, Audrey Leuba, avait donné aux étudiants mobilisés depuis près d’une semaine un premier délai dimanche, 20 heures, pour cesser leur occupation. Un ultimatum resté sans conséquence au moins jusqu’à lundi soir.

Le soir, rassemblement suivi de discours et de concerts avait animé l’esplanade devant Uni Mail. Environ 400 personnes y ont participé en scandant des slogans. Des appels à la démission du recteur récemment nommé y avaient déjà été entendus, au milieu des huées et des sifflets.

S’approche-t-on d’une fin forcée ou volontaire du mouvement ? Rien est certain. A 1 heure du matin, un groupe restait dehors, accueilli par quelques klaxons solidaires. Lors des interventions, un porte-parole du mouvement a affirmé que les étudiants des hautes écoles genevoises (HES-SO) « prendront le relais » en cas d’évacuation.

Bulletin

“Dernières nouvelles”

Voulez-vous rester au courant de l’actualité? La Tribune de Genève vous propose deux rendez-vous par jour, directement dans votre boîte email. Ainsi, vous ne manquez rien de ce qui se passe dans votre canton, en Suisse ou dans le monde.

Ouvrir une session

Marc Renfer est journaliste à la section genevoise depuis début 2022. Auparavant, il a travaillé dix ans à la RTS, en partie comme data journaliste.Plus d’informations @marcrenfer

Georges Cabrera est journaliste vidéo. Auparavant, il a travaillé pendant plus de quinze ans comme photographe couvrant la vie locale pour la Tribune de Genève. Il a reçu le Swiss Press Photo en 2003 (art et culture) et en 2012 (sport).Plus d’informations

Avez-vous trouvé une erreur ? Merci de nous le signaler.

13 commentaires

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Les citoyens critiquent les procédures d’Amazon
NEXT Un membre présumé de haut rang des Hells Angels jugé en Suisse