NÎMES L’ancien maire de Moulézan condamné ce lundi

NÎMES L’ancien maire de Moulézan condamné ce lundi
NÎMES L’ancien maire de Moulézan condamné ce lundi

Il est condamné ce lundi au CRPC, lors d’une audience sur reconnaissance préalable de culpabilité.

4 mois avec sursis, et 400 euros d’amende… Celui qui était maire de Moulézan jusqu’il y a deux mois a reconnu sa culpabilité, puisqu’il se trouvait ce matin au CRPC, lors d’une audience de reconnaissance préalable de culpabilité.

Pierre Lucchini, maire de Moulézan, a été mis en examen pour « usage de faux en écrit », « faux et altération frauduleuse de la vérité dans un écrit », et « usurpation de l’identité d’un tiers et usage d’informations permettant de l’identifier. en vue de troubler sa paix et celle d’autrui ou de porter atteinte à son honneur et à sa considération.

En effet, celui qui fut le premier conseiller de la petite commune de Moulézan est reconnu coupable d’avoir fabriqué de faux témoignages dans le cadre de l’enquête publique sur la création d’un parc éolien dans sa commune. Un « petit arrangement » avec la vérité qui lui sera fatal politiquement et judiciairement avec cette condamnation pénale. Maire depuis 14 ans jusqu’en mars dernier, a depuis démissionné de son mandat électif et de son poste de vice-président de l’agglomération.

A noter que Pierre Lucchini avait déjà été condamné dans une autre affaire par le tribunal correctionnel de Nîmes pour des violences sur un autre élu, des faits qui datent de juillet 2020.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV VIDÉO. Pourquoi pour rien au monde les pèlerins en route vers Saint-Jacques de Compostelle ne manqueraient leur arrêt à L’Octroi de Cahors
NEXT Une scène reine avec un point d’interrogation