Prévost axé sur l’innovation

Le président de Prévost et de Volvo Bus Amérique du Nord et président du Groupe Volvo Canada, François Tremblay, était l’invité de la Chambre de commerce et d’industrie du Grand Lévis (CCIGL) à l’occasion de son plus récent dîner. conférence, le 8 mai. Il a notamment pu évoquer les festivités liées au 100e anniversaire de Prévost et les objectifs d’innovation de l’entreprise.

C’est en 1924 que l’entreprise d’autocars, alors appelée « Les Ateliers Prévost », est créée par Eugène Prévost à Sainte-Claire, où une usine de fabrication est construite en 1937. 20 ans plus tard, l’industriel Paul Normand acquiert l’entreprise. entreprise et la rebaptise « Prevost Car ».

En 1969, les Américains Thomas B. Harbison et William G. Campbell s’associent à André Normand. Volvo Bus Corporation et Groupe Henlys font ensuite l’acquisition de Prévost Car en 1995. François Tremblay, qui s’est joint à l’entreprise en 2015, devient président de Prévost Car en 2021.

Aujourd’hui, l’entreprise a toujours son siège social et la majorité de ses activités de recherche et développement à Sainte-Claire.

« Prévost compte actuellement 15 centres de services en Amérique du Nord. Nous avons 200 industriels avec environ 1 800 salariés et nous nous dirigeons vers les 2 000. Nous avons également plus de 10 000 de nos véhicules sur les routes », a mentionné le président de l’entreprise qui est le deuxième constructeur en importance. monde des autocars et des bus.

« L’avenir est dans l’électrification »

Lors du dîner-conférence, François Tremblay a pris un moment pour parler des objectifs de Prévost pour les années à venir. Pour ces derniers, l’innovation doit passer par l’électrification des autocars.

« En innovation, il faut continuer à investir pour se démarquer des autres. Nous nous dirigeons vers une mobilité durable. D’ici 2030, Volvo vise 35 % des véhicules produits à être électriques et 100 % en 2040. Avec Prévost, nous développons actuellement un autobus entièrement électrique pour 2026. Nous prévoyons plus de 80 millions de dollars pour développer ce projet. , a indiqué François Tremblay, qui a admis que Prévost misera également sur l’hydrogène «qui permettrait d’opérer des autocars sur de longues distances».

Le 100e anniversaire marqué

“100 ans! C’est l’une des choses dont nous sommes très fiers. Nous sommes très actifs dans les célébrations du 100e anniversaire pour partager ce moment avec nos employés et partager notre culture avec tout le monde», s’est réjoui François Tremblay.

C’est également dans le cadre de ces festivités que la compagnie a recréé, cette année, le tout premier carrosse Prévost d’Eugène Prévost. Nommé Clarisse, en l’honneur de l’épouse de cette dernière, les enfants, petits-enfants, beaux-parents et arrière-petits-enfants ont travaillé sur le projet visant à démontrer l’évolution de Prévost entre le premier véhicule développé et le dernier, le H3-45, modèle 2024.

« Clarisse est partie d’ici et a parcouru l’Amérique du Nord à travers nos centres de services. Elle a visité la Floride et la Californie et terminera sa journée là où tout a commencé, à St. Clair, le 14 septembre, où nous célébrerons le 100e anniversaire. La famille m’a approché il y a deux ans pour ce projet. Ils ont passé près de 4 000 heures à restaurer le véhicule, à partir d’une photo en noir et blanc », a conclu François Tremblay.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Faute de serveur, il engage… un robot
NEXT Veille d’orages violents pour la région du Grand Montréal