Justin Trudeau à Québec mercredi

Justin Trudeau à Québec mercredi
Justin Trudeau à Québec mercredi

«C’est un jour qu’on attend depuis 31 ans», s’est enthousiasmé le député fédéral québécois en marge d’une annonce lundi matin.

Les montants précis de l’accord seront connus mercredi matin.

Mais déjà vendredi, Le soleil a révélé pour la première fois les détails de l’accord.

Le gouvernement fédéral achète donc le pont au Canadien National pour 1 $.

Le CN paiera 6,1 millions par année, non indexés, pendant les 25 prochaines années. A partir de la 26ème année, le montant sera indexé de 2%. La somme totale d’ici 2075 sera donc d’environ 350 millions de dollars.

« Cela fait plusieurs décennies que nous ne parlons pas du pont de Québec, car nous sommes gênés de voir son apparition et nous nous inquiétons de son avenir. Tout cela sera réglé lors de l’annonce de mercredi matin», a poursuivi M. Duclos.

>>>>>>

Jean-Yves Duclos, député fédéral du Québec. (Jocelyn Riendeau/Archives Le Soleil)

Lorsqu’il en était propriétaire, le CN effectuait des travaux « minimum » pour assurer la sécurité du pont, mais rien de plus, déplore-t-il.

En achetant le pont, Ottawa assume désormais la responsabilité passée, présente et future du pont, de son état et de son entretien. Le ministre Duclos promet « des investissements supplémentaires importants » découlant de l’accord.

«Il faut aussi redonner au pont de Québec le cachet qu’il mérite.»

— Jean-Yves Duclos, ministre et député fédéral du Québec

En premier lieu, le fameux enjeu de la peinture pour redonner son éclat à l’infrastructure patrimoniale, mais aussi pour surveiller l’état de la structure centenaire.

«Il y aura également des peintures progressives pour redonner au pont de Québec le caractère patrimonial qui a toujours fait la fierté des Québécois.»

>>>>>>

Le pont de Québec dans son manteau de rouille. (Érick Labbé/Archives Le Soleil)

Selon le ministre fédéral, l’accord a été conclu à la satisfaction de toutes les parties. « Tout le monde est gagnant, y compris le gouvernement du Québec, mais les plus grands gagnants sont les citoyens de Québec et de Lévis qui s’inquiètent depuis longtemps de l’avenir du pont de Québec. On en a besoin, on ne peut pas imaginer ne pas avoir le pont de Québec dans les prochaines décennies.»

Il y a un an, Le soleil a révélé que les coûts à long terme de peinture et d’entretien du pont de Québec atteignaient 1 milliard de dollars sur 25 ans.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Exécutifs municipaux | Montréal a dû transformer les primes en salaire, dit Valérie Plante
NEXT le casse-tête des artisans sénégalais