Un vent d’Olympisme souffle sur les Jeux de l’Aube

Un vent d’Olympisme souffle sur les Jeux de l’Aube
Descriptive text here

CONTREC’est un peu une répétition générale de la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques, moins majestueuse mais tout aussi prestigieuse. C’est au cœur du CIME, dans une ambiance festive, que les Jeux de l’Aube ont débuté lundi matin. “ Une initiative unique en France », souligne Philippe Pichery, président du conseil départemental. Initiative, née il y a quatre ans de la volonté du Département sur une idée de Frédéric Adam et Jean-Marc Bussy, directeur de l’UNSS, véritables chevilles ouvrières.

Pendant quatre ans, du 6e, des collégiens de 16 collèges publics et privés se sont préparés à cet événement sportif. Après de nombreux rassemblements et rencontres au cours de ces quatre années, le point culminant est désormais arrivé, apportant un vent d’olympisme sur la région à deux mois du passage de la flamme olympique. ” Au-delà de l’aspect sportif, nous souhaitons que tous les Aubois soient impliqués dans cet événement. », assure Philippe Pichery. “ Votre mission est de changer le monde. C’est une responsabilité importante. »

« Se surpasser et réaliser des exploits dans un esprit collectif, de respect et de solidarité »

Ce n’est pas parce qu’ils ne sont que collégiens qu’il ne faut pas offrir une cérémonie digne de ce nom au public présent pour le lancement de ces cinq journées. Bernard Champenois, portant la flamme académique en tête, la délégation de chaque établissement a défilé fièrement avant d’assister à des démonstrations de BMX, d’escalade, de break ou encore de modélisme. Mais cette semaine, ils ne seront pas que spectateurs mais acteurs de ces mini Jeux Olympiques made in Aube.

Au programme : des épreuves sportives dans huit disciplines olympiques et paralympiques et des activités à la Cime, au Cosec, au Lac de la Forêt d’Orient et au Centre sportif de l’Aube, en « fraternité et dans le respect de tous », deux valeurs fortes martelées par Aline Vo Quang, directrice académique des Services de l’Éducation nationale de l’Aube (DASEN). “ Il y a certes un caractère sportif mais dans un esprit olympique. »

Bien sûr, il y aura des gagnants et des récompenses mais l’ambition première est à la fois de passer un bon moment et d’inciter les jeunes à s’inscrire à l’UNSS pour s’initier au sport, encourager le dépassement de soi et développer l’esprit du collectif. “ Vous vivrez une semaine exceptionnelle et inoubliable, vous dépasserez et réaliserez des exploits dans un esprit collectif, de respect et de solidarité. C’est un moment fort de votre vie universitaire.. »

Ils en sont bien conscients, comme Lili dans 4e au collège des Jacobins de Troyes. “ Jusqu’à vendredi, nous allons pratiquer des sports comme le handball, l’athlétisme, le tennis de table, l’escalade… Je suis assez content de participer aux Dawn Games, j’espère que ça se passera bien. » Quant à Coumba, elle ne cache pas sa fierté. “ C’est quelque chose parce que ce n’est pas donné à tout le monde. Nous avons été sélectionnés, nous représentons l’Aube. » A eux de jouer et que le meilleur gagne !

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV Trudeau réaffirme qu’il accueillera le Sommet des dirigeants nord-américains de 2024
NEXT La réponse sèche du syndicat des employés municipaux au Premier ministre Ousmane Sonko et à leur ministre de tutelle