Puy de Dôme ; Murat-le-Quaire s’oppose au nouveau projet de captage d’eau pour les enseignes Leclerc

Puy de Dôme ; Murat-le-Quaire s’oppose au nouveau projet de captage d’eau pour les enseignes Leclerc
Descriptive text here

L’eau Leclerc fait des vagues. La petite commune de Murat-le-Quaire vient d’annoncer qu’elle s’opposerait au recours intenté par la SAS Aquamark, qui embouteille depuis 2005 de l’eau de montagne pour la grande distribution à Laqueuille (Puy-de-Dôme). Leclerc. Les onze élus du conseil municipal viennent de décider à une écrasante majorité d’émettre un avis négatif.

Selon la mairie de ce village typique du massif du Sancy, “de nombreuses associations, individus et groupements s’opposent à cette captation dans la commune”. Au cœur des débats, « la rareté des ressources ». « On nous demande de plus en plus de faire attention à notre consommation d’eau, surtout en été, et en même temps un industriel peut venir pomper notre sous-sol. Il y a quelque chose qui ne va pas! », dénoncent la plupart des agriculteurs du secteur.

C’est ainsi que la préfecture du Puy-de-Dôme a décidé de prolonger l’enquête publique de 15 jours « suite à de nombreuses demandes de plusieurs acteurs locaux et collectifs ».

De son côté, la société Aquamark, ayant atteint le seuil maximum de son exploitation, vise une Source située dans le Bois de Paillère qui achèverait sa première usine d’embouteillage. L’exploitant souhaite proposer ses deux références : la « Marque Repère » avec la Source Laqueuille, et « Eco + » avec celle de Murat-le-Quaire.

Selon le dossier de l’enquête publique, les forages exploités pour l’usine de Laqueuille « ne peuvent assurer l’essor du marché des eaux plates à Leclerc qui est en constante évolution ». Le nouveau captage permettrait de produire 175 millions de litres supplémentaires par an.

 
For Latest Updates Follow us on Google News
 

PREV une multitude de meubles à vendre en ligne et en magasin
NEXT Ils craignent que la Suisse ne détruise leurs œufs congelés